Magazine Banque

Les banques suisses en 2008 et le rapport de stabilité financière de la BNS

Publié le 21 juin 2009 par B3b

logo-bns2La Banque Nationale Suisse a publié deux communications largement reprises dans la presse cette semaine.

La première intervention concernait son rapport sur les banques en 2008 et réalisé sur la base des données de leur bouclement individuel. Les chiffres sont là pour attester de l’impact de crise financière :

Banque 2008

La BNS apporte les commentaires suivants :

Sur 327 banques entrant dans la statistique, 284 ont dégagé un bénéfice (319 en 2007), et 90 d’entre elles ont même enregistré une progression de leur bénéfice d’une année à l’autre. La somme des bénéfices de l’exercice a diminué de 40,3% pour s’inscrire à 8,4 milliards de francs. Le nombre des établissements ayant subi une perte annuelle a sensiblement augmenté, passant de 11 en 2007 à 43 l’année suivante. La somme des pertes annuelles s’est fortement accrue. Elle a atteint 38,9 milliards de francs, contre 4,3 milliards l’année précédente. Comme cela avait déjà été le cas en 2007, une grande banque a joué un rôle majeur dans l’accroissement des pertes annuelles.

Lire le sommaire Les banques suisses en 2008

Le deuxième rapport concerne la stabilité financière qui a été présenté le 18 juin par le vice-président de la BNS, Monsieur Philippe Hildebrand. Là encore la presse était au rendez-vous comme le témoigne cette sélection d’articles :

front financial stability report BNS 06-2009The economic environment deteriorated more rapidly than most observers and market participants had been expecting in mid-2008. All over the world, the worsening of the crisis on the financial markets in autumn 2008 led to a major decline in GDP and a downward revision in economic forecasts. Switzerland was also affected, entering into recession in the second half of 2008. In response to these developments, a number of fiscal and monetary policy measures have been enacted around the world. In Switzerland, the Swiss National Bank (SNB) has substantially lowered the target range for the three-month Libor and resorted to unconventional measures, buying Swiss franc bonds issued by private sector borrowers, engaging in additional repo operations and purchasing foreign currency on the foreign exchange markets (cf. box 2, p. 19). Acting as a mediator in a series of Swiss Pfandbrief (covered bond) transactions, the SNB has also helped reallocate funding between banks in Switzerland. Furthermore, the Swiss parliament has endorsed two economic stimulus packages.

Le rapport de stabilité financière est accessible ici.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


B3b 144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines