Magazine Insolite

Conférence Vidéo Ouverte - mes notes jour 2

Publié le 21 juin 2009 par Videoqualia

Étant un petit peu accroc à Twitter, hier j'ai décidée d'éviter de vous mettre mes updates à jour dans l'espoir de mettre un peu plus de concentration dans les conférences. J'ai donc pris des notes à la main que je retranscris ici. Le prochain billet, je vous fais un résumé un peu plus en bonne et due forme avec mes réflexions.
(Ceci n'est qu'un début de mes notes... car j'ai une petite fin et on va bientôt aller bruncher mais je ne veux pas vous faire trop attendre... ah oui, surtout en anglais comme avant-hier.)
Industry perspective on Open Video Panel
Cette discussion a été très puissante et très efficace. On sent chez les gens de l'industrie une qualité qui manque peut-être aux gens qui milite dans la philosophie vidéo ouverte: du pragmatisme avant l'idéalisme.
Mes notes:
The question of downloading vs streaming
People with an audience don't go to Youtube. You use youtube to reach an audience. Youtube goals is to provide everybody in the world an opportunity to put video online.
Price for bandwith keeps going down, not an issue.
Something about timed meta data... very expensive to extract.
About copyright. The point is to make the music/film industry see online video is good business.
Some questions about the youtube filter that makes it too easy to remove video making a fair use of copyright content.
A TEDTalk about TED
Une conférence où je n'y ai rien appris de très révolutionnaire, dommage parce que le sujet me passionne. Le conférencier a manqué l'opportunité d'expliquer en quoi le TED est un essentiel de la révolution vidéo ouverte.
Mes notes:
all Ted talk are under creative common licence, yet does not allow remix - ???
1984 - first TED conference
During the scriptwriter strike, he could bring about 11 DOP to film the TED conference.
Apperçu une conférence au titre qui m'intrigue: Zombies doing yoga... à voir!
Hundred of millions of people have seen TED Talk.
Xeni Jardin: Keynote
La co-éditrice de Boing Boing nous a donné une conférence dynamique mais peut-être un peu mince encore en matière de contenu. De base, elle a affirmé un message important que je répète moi-même adnauseam: Il ne faut pas suivre les conseils des gens de télévision pour partir sa chaîne vidéo Internet. J'ai d'ailleurs remarqué que BoingBoing est passé de boing boing TV à boing boing video. Très bonne idée!!! Par contre son expérience de vidéo du monde au Guatemala ne m'a convaincu - donnée des caméras à des enfants dans un village et leur demandé de documenter leur vie dans un soucis d'être plus authentique à leur expérience. J'ai senti une grande naïveté agaçante en fait dans tous le projet et une arrogance indue vis à vis CNN. Faire mieux que CNN n'est pas une mince affaire. Il ne suffit pas d'être sceptique de la grande chaîne pour révolutionner le documentaire. Je regrette qu'elle n'ait pas donner ses caméras à des gens qui auraient eu la maturité et d'en faire un usage judicieux. Un amateur, reste un amateur et une caméra vidéo est un outil difficile à maîtriser.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Videoqualia 48 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte