Magazine Photos

DHOLAVIRA,CIVILISATION DE L’INDUS.(poème)

Par Ananda

Je pense à toi, Dholavira,

et comme tu fus fabuleuse !

Tu reposais, majestueuse,

unique et plus sereine qu’un

divin yogi sur ton socle

de miroirs-énormes bassins.

Il y a de ça quatre mille ans,

tu fus

une perle, un joyau

de haute civilisation,

de prospérité

et de paix,

un phare de raffinement,

d’organisation,

de travail !

Egouts, rues tirées au cordeau,

salles de bain des premiers temps,

plans, industrie, fourmillement

commercial digne de New York…

tu surprends, et tu éblouis,

qui imaginait donc

cela ?

Tu éclipses les Egyptiens

et jusqu’à la Mère-Cité :

Babylone aux jardins subtils

dont on loua tant

l’âge ancien

et les colossales magies !

Mais Sargon était guerrier

et sa culture était de feu,

la tienne était d’eau et d’amour,

d’intelligence

à l’état pur.

O antique Dholavira

de la vallée du fleuve Indus

Mère des eaux et des tissus

et des sceaux où, déjà, l’on voit

se profiler les découpes

de Shiva, du taureau Nandin !

O Dholavira, ô puissant

germe du génie indien

au cœur d’un rêve, je me mis

à crier ton nom, qui venait

faire irruption

dans ma mémoire

comme pour réclamer

son dû.

Dholavira, depuis que je

t’ai contemplée sur mon écran

télévisuel je sais combien

étaient doux et forts

mes ancêtres

il y a de ça

quatre mille ans !

01/10/2004.

 Patricia Laranco.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines