Magazine France

Le discours de Sarkozy devant le congrès

Publié le 22 juin 2009 par Latourdorange

congres.jpgAujourd’hui aura lieu le premier discours d’un président de la république française devant le congrès. Ce rendez-vous, voulu par Nicolas Sarkozy est une conséquence directe de la révision constitutionnelle votée l’an passé par le même congrès à une très courte majorité des deux tiers.
Ce discours sera suivi d’un débat parlementaire qui ne donnera pas lieu à une réponse du président Sarkozy.
Cette première a donné lieu à quelques débats au sein de l’opposition, celle-ci ne sachant pas vraiment quelle attitude adopter devant ce chamboulement des institutions de la 5ème république et cette entorse à la règle de la séparation des pouvoirs.
Après plusieurs jours de palabres, les verts et le PC n’iront pas, le PS et le Modem ira sans suivre le débat qui suivra le discours de Sarkozy, et enfin le groupe union centriste du sénat lui participera au débat.
Derrière cette intervention du président, il me parait indiscutable qu’il y a la une inspiration américaine. En effet, ce discours se veut l’équivalant français du discours annuel de l’état de l’union qui a lieu chaque année devant le congrès américain.
Dans son livre, Abus de pouvoir, François Bayrou, montrait point par point le projet d’inspiration atlantiste que mettait en place Nicolas Sarkozy et son équipe, en voilà une preuve éclatante !
Dans un premier temps, François Bayrou avait souhaité intervenir lors de ce débat, puis suite à son entretien présidentiel du 11 Juin, il a finalement décidé de renoncer à son temps de parole. Cela revient finalement à suivre la position décidée par le PS.
Personnellement, je pense qu’il aurait été souhaitable que l’ensemble de la représentation nationale puisse débattre « normalement », c’est le jeu de la démocratie. Maintenant la position du PS et du Modem est assez particulière, je viens assister à la « représentation » de Sarkozy, mais je ne lui réponds pas.
Je trouve cela vraiment curieux. Certes, ce débat n’en est pas vraiment un. Certes, cette nouvelle disposition constitutionnelle est en opposition avec l’esprit de la 5ème république. Certes, tout cela sent fortement un nouvel alignement avec les USA. Mais ce qui compte, c’est ce que va en penser les français, et je craint fort qu’il en qu’ils en conclu : L’UMP est aujourd’hui totalement seul, l’opposition est absente, comme dans le débat politique ! Et ça, c’est à la fois dommageable et dangereux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Latourdorange 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte