Magazine Environnement

Etape no 10 : « Je fais mon compost » (épisode 2)

Publié le 18 février 2008 par Megateuf

compostMe voici donc, remuant mon compost, comme me l'a si simplement expliqué l'ADEME. Lorsque subitement, tout droit sortie d'une émission de télé-réalité, j'aperçois un énorme ver blanc, du genre bien gluant.

Evidemment, dans du compost, il était prévisible de trouver des bestioles. Mais à vrai dire, je m'attendais plutôt à voir de gentils petits vers de terre (comme Max, dans Maya l'Abeille). Du coup, quand j'ai vu le grassouillet petit frère de Predator, mon premier reflexe a été de le trucider (c'est mon coté Schwarzy).

Heureusement pour la survie de son espèce, ce ver n'était pas solitaire.

J'ai vite compris que mon compost était infecté de mini-knackis blancs. Pas question de se fatiguer à tous les exterminer sans avoir obtenu l'avis d'un spécialiste. N'ayant pas Michel le jardinier sous la main, j'ai sollicité l'avis d'une des ses fans : ma mère. Armée d'un livre du siècle dernier, elle fini par dégoter une gravure de larve de hanneton. Pas de doute, c'était le sosie de mes locataires. Impossible de laisser proliférer de tels nuisibles !

Je m'apprêtais donc à sortir le napalm (un remake de Worms) lorsqu'un dernier relent de flemme m'a poussé à consulter l'avis d'un second expert : Google. Grand bien m'en pris ! Figurez-vous que mes hannetons étaient en fait des larves de cétoine dorée, gentil petit scarabée qui aime un peu trop les roses, mais qui ne risque pas de dévaster les salades que je n'ai même pas encore planté.

J'adore le jardinage à l'heure de nouvelles technologies, quand 30 secondes de Google peuvent vous épargner des heures de boulot (et quelques tonnes de produits chimiques).

Plus sérieusement :
La cétoine dorée (Cetonia aurata) est un insecte coléoptère de la famille des Cetoniidae. Sa larve est parfois confondue avec celle du hanneton. Il est important de distinguer ces 2 larves car les larves de Hannetons sont souvent détruites par l'homme car elles se nourrissent de racines et sont donc "nuisibles" aux cultures, alors que les larves de Cétoine se nourrissent de déchets végétaux et ne posent donc pas de problème. On en trouve beaucoup dans les tas de compost.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Megateuf 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte