Magazine Politique

Epandage sauvage à la Haye-Malherbe, un sous-traitant de Véolia mis en cause

Publié le 22 juin 2009 par Gezale
Epandage sauvage à la Haye-Malherbe, un sous-traitant de Véolia mis en cause
Epandage sauvage à la Haye-Malherbe, un sous-traitant de Véolia mis en causeQuand les partis de Gauche s'unissent (notre photo JCH) les résultats sont excellents. La conférence de presse tenue ce lundi par le Parti communiste français, le Parti socialiste, le Parti de Gauche et le Nouveau parti anticapitaliste, avait de l'allure. Les représentants de chaque parti avaient, en effet, en charge de narrer par le menu des faits (et leurs conséquences) survenus le 27 mai dernier à La Haye-Malherbe, dans l'après-midi, quasiment sous les fenêtres du domicile de Stéphane Connan, ancien salarié de la société Véolia, et qui mettent en cause la conduite et le comportement d'employés d'un sous-traitant de cette grande société multinationale. Des employés qui, normalement, savent faire la différence entre un tampon d'eaux pluviales et un tampon d'eaux usées.
Stéphane Connan remarque, ce 27 mai, qu'un camion-citerne « Véolia » vide son contenu sur un terrain communal de la Haye-Malherbe sous la forme de déchets liquides non encore identifiés aujourd'hui. Sont-ils toxiques, ne le sont-ils pas ? L'avenir le dira. Hervé Letellier, maire de la commune, informé des faits, s’est rendu à la brigade de gendarmerie pour déposer une plainte contre cet épandage sauvage. Il a prévenu les services de la police de l’eau (qui ont fait un constat sur place) et sollicité le concours du Laboratoire départemental d’analyses (indépendant). Ses agents ont effectué divers prélèvements et nous connaîtrons les résultats de leurs recherches dans quelques jours voire quelques semaines. Le maire a demandé à Véolia de rendre le soir-même le site aussi propre qu'avant l'intervention de ses salariés (notre photo Stéphane Connan).
Comme la CASE (communauté d'agglomération Seine-Eure) est dotée de la compétence eau et assainissement, M. Letellier a profité d’une conférence des présidents de commissions de l’agglomération, le 28 mai, pour les informer de l’incident — appelons le comme cela pour l’instant — de La Haye-Malherbe. Il les a mis en garde contre certains comportements et les a appelés à une vigilance accrue.
Sophie Ozanne, pour le NPA, Reynald Harlaut, pour le Parti de Gauche, Claudine Dutheuil pour le PCF et Christian Renoncourt pour le PS, ont tour à tour rappelé la puissance des grandes sociétés spécialisées dans l'eau, l'assainissement, l'épuration, les transports, l'élimination des déchets, leur traitement, etc. et le lobbying incessant qu'elles exercent auprès des collectivités locales. Une question essentielle revient sans cesse : quel contrôle ont les élus et les usagers sur les travaux, les pratiques, la sécurité (les collectivités sont propriétaires des installations) et la facturation des prestations de ce grand du CAC 40 ? Michel Doucet a évoqué un rapport annuel « opâque ». Véolia en Normandie, c'est tout de même 2032 collaborateurs, 292 millions euros de chiffre d'affaires, 620 000 tonnes de déchets industriels, 835 000 déchets ménagers, 47 installations classées. Voilà une entreprise qui pèse dans la région…
Au-delà de « l'incident » de la Haye-Malherbe et de son évidente illégalité qui aura — normalement — des suites (1) les partis de Gauche de Louviers ont décidé de constituer un groupe de travail sur le dossier de l'eau et de l'assainissement. L'objectif est d'étudier le plus précisément possible les avantages et les inconvénients d'une délégation de service public et ceux d'une régie communautaire. D'après les études, il semble que le retour en régie communautaire publique permettrait de baisser le prix de l'eau de 30 % ! Cela vaut donc le coup d'y regarder de très près. De beaucoup plus près en tout cas que ne le font certains responsables politiques.
Cette conférence de presse n'est sans doute que le début d'un marathon. Il y faudra de la patience, du courage, de l'opiniâtreté, de la solidarité. Nous n'en manquons pas.
(1) Suites judiciaires ? Ne rêvons pas…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines