Magazine Humeur

Sarkozy épisode 2

Publié le 22 juin 2009 par Nicolas007bis

Estelle 2

Ca y est ! Son excellence Monsieur le Président de la République Française, Nicolas Sarkozy himself, a parlé devant les membres de nos pléthoriques assemblées (577 députés et 343 sénateurs quand même !).

Avant d’aborder le fond, un rapide retour sur le principe de cette intervention sur lequel je me suis déjà exprimé via quelques commentaires sur les billets de Mathieu et du Faucon à propos de l’appel au boycott lancé par la fine fleur des leftblogs !

Je ne trouve pas choquant qu’à mi-parcours de son mandat (si, si après 2 ans on est bien à mi-mandat puisque la 5ème année sera exclusivement consacrée à sa réélection), le Président de la République présente aux assemblées et à travers elles aux citoyens, ses projets pour la France.

Je ne trouve pas choquant, non plus, que cette intervention se fasse dans un cadre un peu plus solennel qu’une conférence de presse, une intervention télévisée ou un qu’un prospectus distribué sur les pare-brises.

Je ne trouve pas choquant, enfin, qu’elle ne soit pas suivie d’un vote de « censure ». Que signifierait un vote négatif ? La démission du Président de la république révoqué comme un vulgaire premier ministre ?

Or, la fonction a besoin de temps pour mener pour mener des politiques dont la mise en œuvre peut être longue et dont le résultat ne peut être jugé qu'avec suffisamment de recul. Et puis de toute façon, le projet annoncé se concrétisera à travers des lois qui elle-même seront soumises au vote des assemblées.

Donc, en résumé, rien à redire à cette forme d’intervention sinon son cout difficilement acceptable en ces temps de crise puisqu’il devrait osciller entre 400 000 et 600 000 euros !

Sur le fond maintenant :

Que dire des sujets abordés : les droits d’auteur (HADOPI), la Burqa, les déficits publics, l’aide aux chômeurs économiques, la réforme territoriale, la réforme des retraites, la maitrise des dépenses de santé, les prisons, l’outre-mer…

Commençons par le petit jeu de « cherchez l’intrus », ou de « tous les sujets sont importants sauf un lequel ? » auquel je suis certain, tous mes lecteurs, même les moins subtils avertis, auront brillé en devinant que la bonne réponse c’est …….suspens insoutenable………la burqa !!! bravo … vous avez trouvé, c’est la burqa qui n’avait rien à faire ici ! … Que le Président de la république l’évoque devant les assemblées dans le cadre d’un discours solennel de politique général, au même titre que le financement des retraites, les déficits publics ou l’état scandaleux des prisons, c’est attribuer à ce sujet une importance complètement disproportionnée par rapport à une réalité de surcroit encore mal appréhendée !

Son excellence Monsieur le Président de la République Française, Nicolas Sarkozy aurait-elle cédée à la provocation d’un Benoit Hamon qui sur France Inter, hier, remettait en cause la « légitimité » de Nicolas Sarkozy à défendre la laïcité et déclarait péremptoirement « Il faudrait d'une manière ou d'une autre interdire le port de la burqa ou du niqab » ?

Sinon, sur les autres sujets j’aurais tendance à dire rien de vraiment inattendu à l’exception quand même de sa prise de conscience tardive que les prisons étaient «une honte pour la République» ! … A ce propos et sans vouloir tout ramener à moi, ca me rappelle un billet commis il y a quelques temps déjà dans lequel j’évoquais l’appréciation du Commissaire aux Droits de l’homme du Conseil de l’Europe Alvaro Gil Roblès, qui avait déclaré en 2005 n’avoir jamais vu «pire» que les prisons françaises, «sauf en Moldavie». Et le plus drôle c’est que ce même Alvaro Gil Roblès, à l’occasion d’un entretien dans Libération, regrettait qu’à l’occasion de sa tournée européenne, « le Ministre l'Intérieur (français) ait annulé notre rendez-vous, pour cause d'agenda surchargé. » et il rajoutait un poil ironique « Il doit avoir d'autres priorités et c'est dommage, car c'est un homme qui a sûrement une opinion sur le sujet. C'est le seul ministre de l'Intérieur européen qui n'a pas reçu le commissaire aux droits de l'homme. » …pour le lecteur peu attentif, je rappelle que le ministre de l’intérieur de l’époque s’appelait ….Nicolas Sarkozy !

Bon, cela dit mieux vaut tard que jamais !

Pour le reste, que Sarkozy évoque les déficits publics c’est bien, c’est même la moindre des choses lorsqu’on apprend qu’il sera de 140 milliards en 2009 et au moins équivalent en 2010 !

Il évoque également la maitrise des dépenses de santé, c’est également bien, c’est même également la moindre des choses quand on sait que le déficit de la Sécu sera de 20 milliards en 2009 et probablement de 30 milliards en 2010 !

Mais alors là ou c’est beaucoup moins bien, là ou on tombe carrément des nues c’est lorsque ce même Nicolas Sarkozy après nous avoir dit "Nous avons un problème avec les déficits publics (...) » …tu l’as dit bouffi … nous dit texto « Je ne ferai pas la politique de la rigueur parce que la politique de rigueur a toujours échoué. Je n'augmenterai pas les impôts (…) » !!!...ah !!!!

Mais alors « que va t’il donc faire pour nous sortir de notre déficit chronique, de nos 1 400 milliards de dette, pour nous libérer d’un cout de la dette qui est devenu notre 2ème poste budgétaire, mais que v’a t’il faire ? » …eh bien c’est bien simple, il va lancer un « emprunt national » !!!

Là on croit rêver, Nicolas Sarkozy nous annonce, comme une grande nouveauté, que l’Etat français va s’endetter !...alors que ça fait 30 ans que l’Etat français s’endette, alors que l’on croule sous la dette, alors que l’intégralité de l’impôt sur le revenu ne sert qu’à en payer les intérêts (et encore il ne suffit plus) !

De plus, s’il s’adresse aux particuliers, cet emprunt devra offrir un taux attractif et donc supérieur au taux de financement qu’obtient le Trésor, en clair il nous coutera la peau des fesses !

Et par dessus le marché, ça sera autant qui ne servira pas à la consommation, en une période ou on ne parle que de la relancer (à tort ou à raison) !

Sarkozy a clairement choisi la solution de facilité, sous prétexte de crise la France s’embourbe encore un peu plus dans le déficit et dans l’endettement, pas très courageux comme attitude !!!

Enfin, dernier sujet abordé et qui peut être intéressant c’est la réforme territoriale.

La réforme territoriale est le type même de sujet qui permettra de savoir si Nicolas Sarkozy est un réformateur digne de ce nom ou s’il n’est que d’la gueule !

Dès que j’aurai le temps je ferai un billet sur le sujet, notre organisation territoriale est clairement à revoir, illisible, couteuse, complexe, elle est clairement inadaptée à la montée en puissance de l’Europe d’un coté et des communautés de communes de l’autre avec les régions comme point central. Il est temps de remanier tout cela et notamment de faire disparaître d’une manière ou d’une autre nos bons vieux départements qui ont fait leur temps !...nous verrons si Nicolas Sarkozy à les c…. de résister aux pressions des potentats locaux et s’il réussira à mettre en œuvre le pourtant fort consensuel rapport Balladur …on verra !

Je m’étendrai pas sur les autres sujets, comme HADOPI ou les sous que l’on va donner à l’Outre Mer pour leur prouver qu’ils sont bien traités comme des français à part entière, mais en conclusion je dirais que si Nicolas Sarkozy arrive en fin de mandat avec un système de retraites auquel on aura pas besoin de retoucher dans 2 ans, un budget de l’Etat un peu moins déficitaire qu’en 2008 (parce que moins que 2009 c’est trop facile) et une organisation territoriale simplifiée et moins dispendieuse, eh bien ça sera déjà pas mal…mais pour cela il faudra que Sarkozy II ne répète pas les mêmes erreurs que Sarkozy I ….et ça c’est pas gagné !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines