Magazine Journal intime

Les comprimés de cladribine (sur formes rémittentes de SEP) ont un effet persistant... En courageant!

Par Handiady
Lu sur euroinvestor.fr:

"

Des nouvelles données de l'étude CLARITY présentées lors du 19ème congrès de l'ENS montrent l'action rapide et persistante de 'C

MILAN et GENEVE, June 22 /PRNewswire/ --

- L'effet sur le taux de rechute annualisé d'un traitement de courte durée par 'Cladribine Comprimés' a été significatif dès la 12ème semaine suivant le début du traitement et a persisté pendant les 96 semaines de l'étude

Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne) a annoncé aujourd'hui les résultats d'une analyse post-hoc de l'étude CLARITY(a), étude de Phase III contrôlée versus placebo d'une durée de deux ans (96 semaines) évaluant le traitement par 'Cladribine Comprimés' (formulation orale brevetée de la cladribine de Merck Serono) chez des patients présentant une forme rémittente-récidivante de sclérose en plaques. Ces résultats montrent que 'Cladribine Comprimés' administré sur de courtes durées améliore de manière rapide et durable les critères cliniques et radiologiques (critères IRM : imagerie par résonance magnétique) et que cette amélioration s'accompagne d'effets rapides et persistants sur différents types de cellules sanguines impliquées dans la pathogenèse de la sclérose en plaques. Les résultats seront présentés lors du 19ème congrès de l'European Neurological Society (ENS) à Milan (Italie).(1)(2)(3)(4)

"L'action rapide sur les rechutes cliniques et le maintien des effets bénéfiques sur 96 semaines mis en évidence dans l'étude CLARITY soutiennent le schéma posologique qui consiste à administrer 'Cladribine Comprimés' pendant de courtes périodes au cours de l'année," a déclaré Giancarlo Comi, Professeur de Neurologie à l'Université Vita-Salute San Raffaele à Milan, (Italie), un des investigateurs de l'étude CLARITY. "Le traitement oral de courte durée par 'Cladribine Comprimés' a le potentiel de faire une réelle différence dans la vie des patients souffrant de sclérose en plaques et pour leurs proches."

Au total, 1326 patients ont été randomisés dans l'un des trois groupes de l'étude CLARITY pour recevoir soit 'Cladribine Comprimés' à l'une des deux posologies testées, soit un placebo (ratio 1:1:1). Au cours de la première année de l'étude, deux (dose faible) ou quatre (dose forte) cycles de traitement par 'Cladribine comprimés' ont été administrés, chaque cycle correspondant à une administration unique quotidienne du produit pendant quatre ou cinq jours consécutifs (en fonction du poids du patient), ce qui signifie que dans l'année, les patients ont été traités par 'Cladribine Comprimés' pendant 8 à 20 jours. Au cours de la seconde année, deux cycles de traitement ont été administrés à tous les patients, ce qui correspond à 8 à 10 jours de traitement annuel.

Dans l'étude CLARITY, par comparaison avec le placebo, une diminution significative du taux de rechute annualisé a été observée avec 'Cladribine Comprimés' (critère principal d'évaluation). Cet effet a été significatif (comme l'indique l'absence de chevauchement des intervalles de confiance à 95%) dès la 12ème semaine suivant le début du traitement chez les patients traités par la faible dose de 'Cladribine Comprimés' (dose faible : 0,20 ; placebo : 0,49), et à 16 semaines dans les deux groupes traités par 'Cladribine Comprimés' (dose faible : 0,19 ; dose forte : 0,21 ; placebo : 0,44). L'effet s'est maintenu pendant les 96 semaines d'étude, avec des diminutions relatives du taux de rechute annualisé de plus de 50% chez les patients traités par 'Cladribine comprimés' par comparaison avec le placebo (dose faible : 0,14 ; dose forte : 0,15; placebo : 0,33 ; p<0,001 pour les deux groupes).

Une diminution du nombre moyen de différents types de lésions cérébrales (évalué par des critères secondaires d'évaluation par IRM pré-définis) a été observée dans les deux groupes traités par 'Cladribine Comprimés' dès la première évaluation (à 24 semaines) et tout au long de la période d'évaluation de 96 semaines, avec un niveau de significativité statistique élevé (p<0,001). Les critères secondaires d'évaluation par IRM pré-définis étaient les lésions actives rehaussées par le gadolinium en T1, les lésions actives observées en T2, et les lésions cérébrales uniques combinées.

Les effets de 'Cladribine Comprimés' sur les critères cliniques et IRM se sont accompagnés d'effets rapides et persistants sur différentes populations de cellules sanguines jouant un rôle dans la pathogenèse de la sclérose en plaques, telles que les lymphocytes T (CD3+, CD4+ et CD8+), et de façon plus transitoire les lymphocytes B (CD19+).

Globalement, les fréquences des événements indésirables classés selon le MedDRA System Class Organ observées dans les deux groupes traités par 'Cladribine Comprimés' dans l'étude CLARITY ont été comparables à celles observées dans le groupe placebo. Les événements indésirables les plus fréquents ont été des céphalées, des infections des voies respiratoires supérieures, des rhinopharyngites et des nausées La fréquence de survenue d'une lymphopénie, événement indésirable attendu compte tenu du mécanisme d'action présumé de la cladribine, a été plus élevée chez les patients traités par 'Cladribine Comprimés' (dose faible : 21,6% ; dose forte : 31,5% ; placebo : 1,8%). L'incidence des infections a été similaire chez les patients traités par 'Cladribine Comprimés' et les patients du groupe placebo. Des infections virales herpétiques ont été rapportées chez 2,3% des patients traités. Ces infections, localisées au niveau de la peau, ont répondu favorablement à un traitement approprié.

Merck Serono prévoit de soumettre au cours de l'été 2009 le dossier d'enregistrement de 'Cladribine Comprimés' auprès des autorités de santé européennes (European Medicines Agency) et américaines (US Food and Drug Administration).

(a) CLARITY: CLAdRIbine Tablets Treating MS OrallY

Références:

(1) G. Giovannoni et al. Clinical efficacy of cladribine tablet therapy in patients with relapsing-remitting multiple sclerosis: results from the CLARITY study, a 96-week, Phase III, double-blind, placebo-controlled trial

(2) P. Soelberg-Sørensen et al. Haematological profiles in patients treated with cladribine tablets for relapsing-remitting multiple sclerosis: results from the CLARITY study, a 96-week, Phase III, double-blind, placebo-controlled trial

(3) G. Comi et al. Magnetic resonance imaging (MRI) outcomes in patients with relapsing-remitting multiple sclerosis treated with cladribine tablets: results from the CLARITY study, a 96-week, Phase III, double-blind, placebo-controlled trial

(4) P. Vermersch et al. Rapid and sustained efficacy with cladribine tablet treatment in relapsing-remitting multiple sclerosis: results from the CLARITY study, a 96-week, Phase III, double-blind, placebo-controlled trial

À propos de l'étude CLARITY

L'étude CLARITY était une étude internationale, randomisée, réalisée en double-aveugle versus placebo d'une durée de deux ans (96 semaines). Au total, 1326 patients atteints d'une forme rémittente-récidivante de Sep d'après les critères révisés de McDonald ont été randomisés dans l'un des trois groupes de traitement pour recevoir soit 'Cladribine Comprimés' à l'une des deux posologies testées, soit un placebo d'apparence identique (ratio 1:1:1). Au cours de la première année de l'étude, deux ou quatre cycles de traitement par 'Cladribine Comprimés' ont été administrés, chaque cycle correspondant à une administration quotidienne unique du produit pendant quatre à cinq jours consécutifs, ce qui signifie que dans l'année, les patients n'ont été traités par 'Cladribine Comprimés' que pendant huit à vingt jours. Au cours de la seconde année, deux cycles de traitement ont été administrés à tous les patients. Le critère principal d'évaluation de l'étude CLARITY était le taux de rechute à 96 semaines. Le pourcentage de patients n'ayant pas rechuté, la progression du handicap et les résultats de l'IRm à 96 semaines étaient des critères secondaires d'évaluation. Sur les 1326 patients randomisés, 90% de ceux traités par 'Cladribine Comprimés' (92% des patients traités à la posologie la plus faible et 89% des patients traités à la posologie la plus élevée) et 87% des patients du groupe placebo ont terminé l'étude.

A propos de 'Cladribine comprimés'

La formulation orale exclusive de la cladribine développée par Merck Serono ('Cladribine comprimés') est actuellement en Phase III de développement clinique pour le traitement des patients atteints de sclérose en plaques de type récurrente/rémittente. La cladribine est une molécule de synthèse qui agirait sur le comportement et la prolifération de certaines cellules sanguines de la lignée blanche, en particulier les lymphocytes, qui seraient impliqués dans le processus pathologique de la sclérose en plaques.

Le programme de développement clinique de 'Cladribine comprimés' comprend:

- La phase d'extension de l'étude CLARITY : une extension versus placebo d'une durée de deux ans, pour obtenir des données d'efficacité et de tolérance à long terme avec 'Cladribine comprimés' en administration prolongée, jusqu'à quatre ans.

- L'étude ORACLE MS : un essai de Phase III contrôlé versus placebo d'une durée de deux ans conçu pour évaluer l'efficacité et le profil de tolérance de 'Cladribine comprimés' en monothérapie chez les patients à risque de développer une sclérose en plaques (patients ayant présenté un premier événement clinique évoquant une sclérose en plaques). Cette étude a été annoncée en septembre 2008.

- L'étude ONWARD : un essai de Phase II contrôlé versus placebo conçu principalement pour évaluer le profil de tolérance de 'Cladribine comprimés' administré en traitement de complément à des patients atteints d'une forme récidivante de sclérose en plaques et ayant présenté des signes de rechute sous traitement par interféron-bêta. Cette étude a été annoncée en janvier 2007 et est en cours.

Un traitement de la sclérose en plaques administrable par voie orale correspondant à un besoin médical, le statut de Fast Track Product a été accordé à 'Cladribine comprimés' par la Food and Drug

Administration (FDA), l'autorité de santé américaine.

A propos de Merck Serono et de la sclérose en plaques

Merck Serono est un acteur majeur dans le domaine de la sclérose en plaques avec Rebif(R) (interféron beta-1a), médicament pouvant modifier l'évolution de la maladie, indiqué dans le traitement des formes récidivantes de sclérose en plaques et enregistré dans plus de 80 pays. Des informations détaillées relatives à la prescription de ce médicament peuvent être obtenues en contactant Merck Serono ou sur le site internet de la société. Merck Serono développe actuellement d'autres approches thérapeutiques dont la forme orale de la cladribine ('Cladribine comprimés'), actuellement en Phase III de développement clinique et susceptible de devenir le premier traitement de la sclérose en plaques administrable par voie orale, ainsi que plusieurs autres produits à un stade plus précoce de développement. Merck Serono s'affirme également comme un leader dans le domaine de la compréhension du rôle de la génétique dans la sclérose en plaques.

A propos de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques est un état inflammatoire chronique du système nerveux. C'est la maladie neurologique d'origine non-traumatique la plus fréquente chez l'adulte jeune. Il est estimé que plus de 2 millions de personnes seraient affectées par la maladie dans le monde. Les symptômes de la sclérose en plaques sont variables, les plus fréquents étant une vision trouble, une insensibilité ou des fourmillements des membres, ainsi que des troubles de la force musculaire et de la coordination. Les formes récidivantes de la sclérose en plaques sont les plus fréquentes.

A propos de Merck Serono

Merck Serono est la division spécialisée dans les médicaments de prescription innovants de Merck, un groupe pharmaceutique et chimique mondial. Merck Serono, dont le siège est basé à Genève (Suisse), découvre, développe, produit et commercialise des médicaments innovants visant à aider des patients dont les besoins médicaux sont insatisfaits. Merck Serono dispose d'une expertise à la fois pour les médicaments obtenus par synthèse chimique et pour ceux issus de la biotechnologie. En Amérique du Nord (États-Unis et Canada), Merck Serono exerce ses activités sous le nom de EMD Serono.

Merck Serono met à la disposition des patients des médicaments phares dans les domaines de l'oncologie (Erbitux(R), cetuximab), de la sclérose en plaques (Rebif(R), interféron bêta-1a), de l'infertilité (Gonal-f(R), follitropine alpha), des troubles endocriniens et métaboliques (Saizen(R) et Serostim(R), somatropine), (Kuvan(R), dichlorhydrate de saproptérine), ainsi que les maladies cardiométaboliques (Glucophage(R), metformine), (Concor(R), bisoprolol), (Euthyrox(R), lévothyroxine). Ces médicaments ne sont pas tous disponibles sur tous les marchés.

Avec un budget annuel d'environ un milliard d'euros consacré à la Recherche & Développement, Merck Serono a pour objectif de poursuivre la croissance de ses activités dans des domaines thérapeutiques spécialisés, dont les maladies neurodégénératives, l'oncologie, la fertilité et l'endocrinologie, ainsi que dans de nouveaux domaines thérapeutiques tels que les maladies auto-immunes et inflammatoires.

A propos de Merck

Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées 7,6 milliards d'euros en 2008. Fort d'une histoire qui a commencé en 1668, Merck construit son avenir grâce à ses 32 700 employés répartis dans 60 pays. L'une des clés de sa réussite tient au sens de l'innovation de ses employés. Les activités de Merck sont chapeautées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d'environ 70% par la famille Merck et à hauteur d'environ 30% par des actionnaires extérieurs. L'ancienne filiale américaine Merck & Co. est totalement autonome depuis 1917, et n'a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck.

Plus d'informations sur http://www.merckserono.net et http://www.merck.de "
***MON GRAIN DE SEL: je suis toujours un peu dépitée de voir qu'en matière de traitements, il n'y en a que pour les formes rémittentes, c'est à dire qui récupèrent!
J'ai une SEP atypique, hybride, progressive rapide et à poussées, et pour les progressives primaires, il n'y a... RIEN! pffff!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Handiady 268 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte