Magazine

La bande dessinée et la guerre : l'exemple de Corto Maltese

Publié le 09 juin 2009 par Geo-Ville-En-Guerre @VilleEnGuerre

La bande dessinée et la guerre : l'exemple de Corto MalteseUn café géo qui s'annonce des plus passionnants à Clermont-Ferrand ce samedi 13 juin 2009 à 17h au café-lecture des Augustes : Raphaël Paris (chercheur au CNRS) mènera ainsi une réflexion sur "Les évolutions de Corto Maltese dans les conflits du XXe siècle". L'occasion d'aborder la manière dont la bande dessinée s'approprie les territoires des conflits, leurs acteurs et leurs enjeux. La bande dessinée est, bien évidemment, une affaire d'imaginaire, mais certaines d'entre elles s'approprient les réalités politiques pour créer un monde dans lequel des personnages évoluent. Si les liens entre bandes dessinées et hsitoire sont souvent étudiés (et même utilisés en classes), ceux avec la géographie ne sont pas, pour l'instant, aussi bien exploité ! Pourtant, la bande dessinée peut être un témoignage très important mettant en scène les peurs, les fantasmes territoriaux, les représentations, bref le regard qui est porté sur le monde qui nous entoure, et tout particulièrement ses problèmes. Le cas de Corto Maltese avait déjà été proposé dans une émission du Dessous des cartes datant du 28 décembre 2002 (pour retrouver les cartes de cette émission).




La bande dessinée et la guerre : l'exemple de Corto Maltese
En attendant le café géo, quelques liens :

"Dans le sillage de Corto", un blog entièrement dédié à Corto Maltese.
Le site "Cortour", qui invite à la découverte des lieux croqués par Hugo Pratt dans sa bande dessinée.
Pour une approche de l'utilisation pédagogique des liens entre bandes dessinées et histoire-géographie (c'est plus souvent l'approche historique qui est montrée) ou éducation civique, arts plastiques... : l'excellent site du CNDP (centre national de documentation pédagogique) "L@BD" (et leurs nombreuses publications, sur la lecture et l'utilisation pédagogiques de Tintin, des mangas...).

La bande dessinée et la guerre : l'exemple de Corto Maltese
A noter également : une exposition intitulée Hugo Pratt, périples secrets au Musée d'art Thomas Henri à Cherbourg jusqu'au 20 septembre 2009. Plus d'informations sur le blog Terrimago (un blog d'ailleurs passionnant qui présente "de nombreux exemples de ce que la cartographie peut apporter dans des domaines d'application très variés, sans tomber dans des détails techniques ni faire la promotion de produits ou services de cartographie").


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geo-Ville-En-Guerre 1392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte