Magazine Société

Le port de la Burqa ? Pour ou contre ?

Publié le 21 juin 2009 par Philippejandrok
Le port de la Burqua en France ????
Je me suis toujours demandé pourquoi les croyances jouaient tant d'intolérances réciproques, mais d’une intolérance à double tranchant.   Déjà, l’affaire du port du voile islamique avait déchaîné les passions en France, mais dans une école Laïque, c'était plutôt malvenu.
  Pourtant, l'École de la République implique bien que l’affichage d’une religion trop prononcé n’est pas admissible, même en Turquie, les femmes n’ont pas le droit de porter le voile dans les écoles et les administrations, laïques, alors, pourquoi en France dans un pays à majorité judéo-chrétienne une minorité relgieuse souhaite-t-elle l'imposer ?
À bien y réfléchir, si certains considèrent vouloir cacher leurs femmes au regard des autres, c’est que, d’une part, ils ne font pas confiance en leurs femmes et que d’autres parts, ils font encore moins confiance en leurs frères issus de la même confession, sans parler de ceux, qui sont issus d’une autre confession religieuse.
Il y a bientôt deux ans, je parlais avec des Canadiens qui venaient présenter leur pays à la Foire Européenne de Strasbourg et j’avais été très surpris d’apprendre à quel point, ils avaient une mauvaise impression des ressortissants d’origine arabe et musulmane. Je demandais naïvement pourquoi et l’on me répondit avec cet accent si caractéristique du vieux François :
- On n’a rien contre personne, on accepte même tout le monde, mais ces gens qui viennent chez nous et qui nous imposent leur culture, leur coutume en tentant de nous faire changer pour que l‘on s’adapte à eux, non, ça commence à bien faire.

Evidemment cela m’a donné à réfléchir et il est certain d’une chose, si je devais m’installer en Arabie Saoudite en réclamant un lieux de culte, une église pour une minorité chrétienne, une synagogue pour une communauté juive, je ne suis pas persuadé que l’on m’accorde ce simple droit. Pourquoi ?   N'accordons-nous pas en France le droit construire des Mosquées ?
En Hongrie, depuis la Renaissance, chaque village comprenant au minimum, une communauté religieuse d’au moins 10 personnes, avait le droit à un lieux de culte et à une école. Je ne suis pas certain que cet exemple de tolérance soit appliqué aujourd’hui, de part le monde et principalement dans les pays à majorité musulmanes, d’autant que dans ces mêmes pays, les communautés veilles de 2000 ans sont encore persécutées pour être chrétiennes. Chercher l’erreur et où se trouve et se situe la tolérance ?
Ce que l’on constate, c’est que les pays à propension extrémiste, pratiquent non seulement un recul des libertés, mais des pratiques archaïques qui ne peuvent coexister avec une société moderne.
Comment peut-on donner des armes de destructions modernes à des peuples qui lapident des femmes et des hommes en place publique ? On imagine aisément ce qu’ils pourraient faire comme dégâts avec un armement moderne.
Alors, oui pour le port de Burqua dans les conditions requises par l’Islam mais avec interdiction de bénéficier des bienfaits de la modernité dans un pays non islamique.   On ne peut pas accepter de donner et d’accorder des droits à une communauté qui méprise celle qui l’accueille en la considérant comme infidèle et comme il est dit que tout infidèle peut mourir et être assassiné et ce ne sera pas considéré comme un crime, on ne peut donc pas se permettre de laisser entrer le loup dans la bergerie sans réagir d'autant, qu'il est désormais officiel que de manifester avec le visage masqué, sera désormais sanctionné par la loi, on ne peut donc pas demander le port de la Burqa, puisque la République a décidé d'interdire le port d'un masque durant une manifestiation, et la Burqa n'équivaut-elle pas à un masque ?    Il y a donc incompatibilité de culture, de sens et de Loi, et l’on ne peut donc partager sa vie entre l’Islam, et le monde judéo-chrétien, selon des principes archaïques qui s'opposent aux lois de la République, cela se présente donc comme une éventualité inacceptable et impossible. Dans ce cas, n’importe quel terroriste aura la possibilité de se draper dans une Burqa comme l’ont fait des journalistes occidentaux en Iran et en Afghanistan, pour dissimuler leur véritables intentions.
Nous ne pouvons donc pas autoriser ce port dans un pays laïque qui prône malheureusement la liberté de pensée, mal interprétée par un Islam en voie de constante expansion, pour des raisons de rejets et de persécution. Mais s’il y a rejet, c’est peut-être parce qu’il y a eu abus de la part de certains, qui, sous couvert de religion, mènent des actions terroristes et hors la loi.
Il y a 7 millions de Musulmans en France, 500 000 juifs et le reste est composé de chrétiens et de libres penseurs, parmi ces 7 millions, il y a nombre de laïques qui ne cherchent qu’à s’intégrer et à pratiquer leur religion comme chacun, sans abus, sans excès, de façon honorable, et puis, il y a les autres, qui sont disposés à tout pour imposer un islam intolérant, destructeur et dangereux dans un pays, auprès d'une nation à majorité chrétienne.
La seule de ces trois religions à ne par pratiquer le prosélytisme, est la religion juive, qui ne cherche jamais à accroître artificiellement ses rangs, il me semble qu’il s’agit peut-être ici d’une preuve de l’influence d’une forme d’expansionnisme et d’hégémonisme religieux de la part des deux autres, ce qui est inacceptable dans un pays, je le rappelle, laïque.
Dois-je également rappeler qu’en Europe, les juifs n’avaient pas de nationalité, vous ne le saviez pas ?   Savez-vous pourquoi on sonne tous les soirs les cloches de la Cathédrale de Strasbourg vers 22h ?   Pour rappeler aux juifs de quitter la ville.
Bon, il s’agit ici d’une réminiscence du passé, d’une résurgence de l’intolérance chrétienne qui s’est atténuée, ce qui est loin d ‘être le cas de la religion Musulmane qui vit dans le déni et dans l’idée de destruction des cultes qui ne lui ressemblent pas en prétendant le contraire.
Lorsque nous voyageons dans des pays musulmans, nous acceptons et nous devons nous plier aux règles religieuses imposées par le pays, ce qui est tout à fait normal, mais il demeure incompréhensible qu’il n’y ait aucune réciprocité lorsqu’il s’agit de ces ressortissants face aux règles de l’Occident.
Comment l’explique-t-on ?
Nous avons déjà eu le problème du voile Islamique, aujourd’hui, nous avons celui de la Burqua, et puis quoi encore, quel sera le prochain.
Si nous acceptons la burqua, alors, acceptons de couper la main des voleurs musulmans en France, acceptons de lapider les femmes musulmanes adultères et leurs amants, acceptons d’appliquer la loi musulmane pour tous les musulmans de France, si tel est le cas, nous pourrons envisager de prendre en compte cette demande qui me semble à nouveau vouloir pousser le bouchon un peu trop loin.
À cause de ces actions néfastes menées par certains représentants de l’Islam, des pays se révoltent, comme l’Italie où les mouvements d’extrême droite deviennent puissants et accèdent avec force au pouvoir. Leurs discours sont d’une telle violence contre l’Islam, ils sont tels, que l’on se croirait au temps des croisades, en fait, on croirait entendre des islamistes Iranines Schiites hurler leur haine de l'Occident.   Des actions sont menées par ces groupes anti-islamiques, des actions de terrorismes et de persécution, et le peuple qui en a ras le bol des abus quotidiens de cet Islam abusif, prend part et souscrit à ces actions criminelles, qui stigmatisent des pratiquants de l'Islam, modérés et fanatiques, sans distinction.
En Hongrie, idem, des batailles entre Gitans (chrétiens) et Arabes font rage, on l’a également vu dans les Balkans avec la guerre du Kosovo, au Danemark, enfin, à force de tirer sur la corde, le monde entre en réaction en chaîne, et plonge dans le chaos.   À force de vouloir imposer l'Islam, on créer une véritable réaction de haine qui ne peut améliorer les rapports entre les uns et les autres.
Comme on dit en France, « il faudrait mettre un peu d’eau dans son vin », et je crois sincèrement que l’Islam modéré devrait faire le ménage dans son église, avant que d’autres ne le fassent à sa place en Europe, parce qu'en Italie et au Danmark, c'est bien parti.
Les Français, les Italiens, les Européens, ont déjà connu l’horreur de la guerre, ils n’en veulent plus, et certainement pas sur leur territoire, mais ils semblent de plus en plus décidés à agir contre cette hégémonie religieuse, qui a déjà vue Charles Martel  (v. 688 - Quierzy-sur-Oise, 22 octobre 741) repousser les arabes à Poitiers.   Nous pouvons vivre ensemble, avec des communautés différentes qui s’enrichissent mutuellement, mais, il est nécessaire que chacun y mette du sien, sans provocations inutiles ; et je crois que cette demande de port de la Burqua est une nouvelle provocation inacceptable, faite par des provocateurs dans un pays laïque, et je ne peux que soutenir nos politiques qui, dans un effort de démocratie, ne peuvent autoriser cette demande posée là, comme une obligation à satisfaire.   Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles parce que nous avons la tolérance facile, ce qui n'est absolument pas le cas de certains pays islamiques.
Nous vivons une époque formidable...
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine