Magazine Assurances

Evènement : La mort de Michael Jackson pourrait coûter des millions d’euros aux assureurs

Publié le 26 juin 2009 par Newsassurances

Le décès de Michael Jackson jeudi 25 juin va avoir de grosse répercutions pour AEG Live, promoteur et producteur des 50 concertes prévus en 2009 et 2010 à Londres. Flou sur les assurances qui le couvraient, le promoteur s’était engagé dans des frais de production et la vente de billet. Des millions d’euros sont en jeu.

Avec 50 concerts prévus à Londres, Michael Jackson était en passe de faire un retour sur scène très attendu après 12 ans d’absence.
Le magazine américain Billboard, spécialiste de l’actualité musicale avance des chiffres à la mesure de l’évènement. 100 millions de dollars (71 millions d’euros) de billets vendus, un investissement déjà réalisé de 30 millions de dollars (22 millions d’euros) de production et une avance de 10 millions (7 millions d’euros) versée à la star.

La question est maintenant de savoir si AEG Live est assez bien assuré pour couvrir la disparition du « Roi de la Pop ». Rien n’est moins sûr à en croire Billboard qui explique que même si le patron d’AEG Live affirmait le 12 mai dernier être « bien assuré avec une police en place et des négociations en cours. Nous avons déjà assuré les frais de production. » Pour cette première couverture, Michael Jackson avait du se plier à des examens médicaux qu’il avait passé avec succès.

Billboard cite néanmoins une source « familière de ce type d’assurance » affirmant que rien n’avait été encore signé. Surtout, il faudra attendre l’autopsie pour vérifier que la star n’est pas morte d’une cause exclue du contrat.
Selon le Times on line, version numérique du journal anglais, les dix premiers concerts auraient été placés sur le marché anglais de l’assurance pour une valeur de près de 100 millions d’euros.

Reste que les 750 000 billets devront être remboursés. Si 90% d’entre eux ont été acheté dans le réseau anglais par des britanniques, 10% ont été cédés dans le monde entier. Les sociétés qui ont distribué les billets l’ont parfois fait avec de belles plus values. L’indemnisation, couverte par les assurances de chaque société, risque d’être compliquée et coûteuse. Surtout qu’à terme, les compagnies se retourneront vers le promoteur.

Du côté de la star elle-même, difficile de savoir le type de contrat signé. S’était-elle engagée à rembourser une partie des frais si elle ne montait par sur scène ? Si tel est le cas, AEG Live viendra grossir les rangs des créanciers. Sinon, le coup sera dur pour le promoteur des concerts.

Sources :

Billboard

Times on line


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Newsassurances 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines