Magazine Environnement

La clé bactérie est à Joliette tout comme les sacs bactéries (sacs réutilisables) qui commencent à énerver Santé Canada. Attention aux sacs réutilisables !

Publié le 28 juin 2009 par Grenierb

bistro_cafe

Depuis quelques temps, lorsque vous arrêtez prendre un café chez Van Houtte à Joliette sur la Place Bourget (5, Place Bourget, Joliette, Québec,  Téléphone : 450-755-4140), vous y trouverez ce que j’appelle le plat aux clés bactérie.  En effet, afin de contrer et d’assurer un contrôle des allées et venues aux salles de toilettes, la direction du restaurant faisant partie de la chaîne Van Houtte a décidé depuis plusieurs années de réunir dans un plat à salade les clés des toilettes.  Et bien non, vous n’avez pas à demander la clé de la toilette.  Elles sont là sur le comptoir près des toilettes.  Personne non plus pour effectuer un réel contrôle des clés pour assurer que les latrines restent propres.  LA raison officielle ?  On m’a parlé de vandalisme, de robineux, de jeunes malfaisants etc.  Je pourrais les croire si au moins le proprio ou ses représentants y réalisaient un réel contrôle. Mais rien de cela !  Imaginez les bactéries sur ces clés.  Demandez-leur quand fut le dernier lavage de clé ?  Il y a aussi le lait et les crèmes au comptoir qui sont non-réfrigéré.  Je vous invite à vous plaindre chez Van Houtte et leur parler de la clé bactérie.  Santé Canada pourrait aussi y jeter un coup d’œil. Peut-être aussi le MAPAQ.

L’hôpital de Joliette aussi est touché par la bactérie.  Peut-être pas la même cette fois-ci.  Beaucoup de bactéries en tout cas dans la région depuis quelques années…

En parlant de Santé Canada.  Il semble aussi que les sacs et les bacs réutilisables sont souvent utilisés pour transporter d’autres articles. Les bactéries peuvent se propager sur les aliments transportés dans les sacs ou les bacs et causer des maladies d’origine alimentaire.  Il faut maintenant faire attention aux sacs réutilisables.

Et vous ?  Lavez-vous votre sac réutilisable toutes les fois que vous êtes de retour de l’épicerie ?  Est-ce que le laveur officiel du sac sera le même que le porteur de sac à l’épicerie ?  Regardez qui porte le sac la prochaine fois que vous irez faire votre marché.  L’homme ou la femme ?  Vous sourirez.

Sous prétexte d’un geste écolo, sommes-nous en train d’oublier de laver.  Il arrive trop souvent que la tribu se donne une image de bien paraître au détriment du bon sens.  On se cherche encore trop comme société.  Il est temps de sortir les amis.

Enfin, bien que l’idée d’utiliser des sacs réutilisables soit bonne, il faut savoir choisir le bon.  Le mot réutilisable ne veut pas nécessairement dire qu’il soit écologique.  Effectivement, il vaut mieux utiliser un sac réutilisable qu’un sac de plastique, mais tant qu’à modifier vos habitudes, pourquoi ne pas les changer pour le meilleur? Avez-vous le bon ?  En passant, qui fait le lavage chez vous ?

Finalement pour ceux qui doutent encore : «Le cas du sac biodégradable est également surprenant. Les sacs réellement biodégradables sont ceux fabriqués d’amidon de mais ou de pommes de terre, deux ressources renouvelables. Ces sacs sont compostables et ils se décomposent en 45 jours. Or, on leur associe les impacts de la pollution agricole liée à la culture du mais.  De plus, ces sacs sont plus chers à fabriquer que les sacs de plastique conventionnels et leur méthode de distribution est encore peu développée.»

Pour ma part, le sac de plastiques offert à 0,05 $ chez Métro Boucher à Sainte-Mélanie n’est qu’une façade pour bien paraître et augmenter la profitabilité de l’entreprise tout comme les autres.  On m’offre même un sac réutilisable en plastique pour quelques dollars….  Pour cette raison Métro vient de perdre 10000,00$ de business par année.  IGA gagne donc mon vote.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grenierb 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte