Magazine Asie

Sets de cartes postales (suite)

Publié le 28 juin 2009 par Bayashi_pascal

Un des principaux plaisirs dans cette activite c'est la diversite des taches. il faudra que j'en fasse un jour la liste exhaustive ici. Ces derniers jours (riches en conges grace a un emploi du temps chaotique a l'hotel) ont donne lieu a la pratique de nombre d'entre elles...

Pour la realisation des sets il me fallait d'abord un materiau, puis une methode pour envelopper, et enfin le design et l'assemblage de la couverture. Pour le materiau, passer par mon imprimeur (qui me proposait quelque chose de tres bien) serait revenu trop cher. Le calcul des prix c'est un sacre casse-tete et je dois dire merci a Excel qui me permet de tout calculer en fonction des parametres : prix d'achat des cartes en fonction de la quantite, prix de livraison en fonction du nombre de cartes, de leur poids, de leur epaisseur, du lieu d'envoi, du mode d'envoi, prix de l'emballage de chaque carte, de chaque groupe de carte, de chaque commande, prix espere par le client si achat unitaire, par set de 5, de 10, pourquoi pas de 7, benefice espere par carte, reduction accordee si achat par set en fonction du nombre de carte, reduction accordee si achat en grande quantite, ... Et obtenir de jolies courbes qu'on s'amuse a faire danser en faisant varier les variables en entree jusqu'a trouver la combinaison ideale.

Elle commandait en l'occurence de trouver une facon elegante et efficace de faire l'emballage soi meme, et de l'assembler avec une couverture sur le verso imprimee par mon imprimeur. Je voulais quelque chose qui fasse japonais bien sur, qui fasse chic pour donner envie, quelque chose de traditionnel, de ludique, de reutilisable, et facile a produire en grande quantite. On a converge rapidement vers du papier japonais washi et Junko est d'abord allee en eclaireur dans ce magasin de Teramachi : 紙司柿本 (kamijikakimoto, leur site web). Le papier qu'elle a rapporte ne me plaisait pas du tout mais ca nous permettait de reflechir a la technique d'emballage. Forte de sa competence a emballer les livres pour les clients de Junkudo, on a cherche une variante adaptee au format d'un paquet de 5/10 cartes, avec un petit quelque chose decoratif ... Tout ce qu'on obtenait c'etait quelque chose qui prenait un temps fou a faire, qui tenait pas, qui laissait pas vraiment entrevoir de solution pour assembler la couverture, dont l'esthetique finale ne depassait pas le "mouais". C'etait pas gagne !

On est reparti ensemble chez le papetier et on a attaque le catalogue d'echantillon des papiers qui ne sont disponibles que sur commande. Je peux vous dire qu'il est epais le catalogue !! Mais dans tout le paquet on en a trouve deux qui ont fait tilt. Tout les deux etait juste ce qu'il nous fallait et on aurait pu avoir du mal a choisir, si l'un d'eux n'avait pas coute le double de l'autre. Retour a Excel pour verifier, au cas ou. Effectivement il n'en restait plus qu'un possible.

On tenait le materiau, la technique restait a trouver. Et comme toujours c'est quand on cherche pas qu'on finit toujours pas se dire "mais oui bien sur !". Il devait bien exister un origami pour venir a mon secours ! Recherche Google 'diagramme origami enveloppe'. Et dans les milliers de page qui sortent, une perle jaillit : "origami bar envelope". Simple mais elegant grace a la 'barre' de fermeture. Rapide a plier, bon rapport taille de la feuille originale taille de l'enveloppe finale, ferme solidement, s'adapte a n'importe quelle taille ... Bingo pour la technique.

Je passe commande d'une feuille du papier selectionne, passe le prendre le lendemain, et commence a en plier un pour voir, puis en fonction du resultat obtenu je calcule les dimensions de la feuille de depart pour que ca corresponde a la taille des cartes. Derniere verification niveau prix : combien de set peut on faire dans la grande feuille que je recois du papetier, et donc a combien revient l'emballage d'un set. Impeccable ! Le soir quand Junko revient du boulot et je recois un ok immediat de ma chef-assistante.

On s'est mis a en plier plusieurs pour memoriser le diagramme, et voir ce qu'on pouvait y ajouter comme variante. Junko a trouve deux coups de ciseaux qui donne a l'enveloppe une forme de kimono quand on l'ouvre ! Moi deux autres qui diminuent l'epaisseur (due aux pliages) du resultat sans que la solidite de la fermeture en souffre. Cependant j'hesite encore a retenir ces deux ameliorations car ca rajoute du decoupage, et multiplier par le nombre de sets qu'on a faire ca n'est pas negligeable.

Il fallait aussi (en fait tout ca ce faisait en parallele) definir les 5/10 cartes postales de chaque set. Pour eviter les couts de reimpression choisir des cartes deja imprimee bien sur, et definir des groupes sur les themes imposes : la region de chacun des hotels de la chaine ou je travaille. J'ai fait simple et choisi celles qui se vendaient le mieux. Mais n'avoir aucune carte des monuments les plus celebres de Kyoto me restait un peu en travers de la gorge comme je l'avais dit ici.

J'enfourche donc mon velo et file vers le Pavillon d'Or en fin d'apres midi, pour y arriver environ une heure avant la fermeture. Je voulais eviter la foule autant que possible et je regrettai d'etre contraint d'y aller un samedi. Finalement, pas de probleme : juin egale saison des pluies egale saison calme pour le tourisme, et ca se voit. Des vagues de touristes affluaient au rythme des passages de bus, mais dans le creux de la vague c'etait franchement calme et on pouvait faire de la photo tranquille. Une heure donc a lui tirer le portrait sous tout les angles, a chercher un point de vue original pour se demarquer de LA photo que tout le monde a vue/prise 15.000 fois meme sans jamais etre venu au Japon, tout en restant quand meme proche des sentiers battus pour eviter d'obtenir quelque chose que personne ne reconnaitrait et donc acheterait (si si c'est possible). De la centaine de cliches resteront 2, peut-etre 3 cartes, en tout cas pour l'instant une qui rejoindra le set 'Kinki'.

JP0036

Le design des couvertures pouvaient donc demarrer. Etant donne que je devais faire au plus vite (car il y a des contraintes de temps du cote client pour la mise en vente des sets) j'ai fait au plus simple et puis finalement c'est tres bien comme ca. Et pour reduire encore un peu le cout, regrouper les 4 couvertures sur une grande feuille plutot que les commander  qu'on decoupera ensuite soi-meme. Ca rajoute du temps la aussi mais l'economie realisee est plus motivante que dans le cas des variantes de l'origami...

JPV001____

JPV002____

JPX002____

JPV003____

Tout de suite apres avoir trouve l'origami je suis alle au combini du coin pour imprimer sur les machines de tirage photo rapide un exemplaire d'une des couvertures. J'ai au passage decouvert que le support de la cle USB est pas vraiment repandu. Tous acceptent plein de sortes de carte memoire, mais pas de cles, bizarre. Bon pour info si vous cherchez, les Circle K semblent les seuls combini a avoir des bornes de tirage photo qui acceptent les cles USB. Vu la simplicite de ces machines le resultat etait moche et pas au bonne dimension mais en coupant sauvagement dans le tas ca me donnait quelque chose d'utilisable et donnant une idee de l'aspect final. C'est que je voulais envoyer au plus vite par email une photo du bebe a mon patron/client.

DSC_0001

DSC_0002

Il fut immediatement emballe et on remplaca juste deux cartes. La commande papier est en cours et devrait arriver demain ou apres demain. Pour les cartes postales, vu la quantite il fallait verifier les stocks et determiner celles a reimprimer. J'ai deja regroupe celles qui me restaient a la maison, du surplus envoye aux deux hotels d'Hiroshima est en cours de retour. Le reste sera commande ce soir, en meme temps que le Kinkakuji et les couvertures, et arrivera en fin de semaine prochaine. En les attendant on s'occupera en decoupant/pliant les enveloppes !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bayashi_pascal 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog