Magazine Côté Femmes

Dur dur d'être mannequin...

Publié le 28 juin 2009 par Littlestylebox
Avec la Fashion Week Homme parisienne, tous les yeux sont braqués sur les nouveaux défilés de Saint Laurent, Louis Vuitton, Issey Miyake, Givenchy, Raf Simons... mais cette fois-ci, c'est une dépêche AFP qui m'a le plus interpellé. Intitulée Dure dure, la vie d'un mannequin homme, elle relate dans les coulisses des défilés de Milan les soucis de ces jeunes éphèbes.
Dur dur d'être mannequin... C'est que la vie d'un mannequin homme n'est pas facile. D'un côté, ils doivent subir toutes les malversations: ils sont corvéables à merci, coiffés et maquillés selon les désirs du directeur artistique. Mais c'est surtout l'épilation qui semble les marquer le plus: J'adore défiler, c'est une expérience vraiment unique, mais ce qui me plaît beaucoup moins c'est quand je dois me raser les jambes, surtout que j'ai pas mal de poils (Daniel au défilé Frankie Morello). Finalement, ce qui les dérange, ce n'est pas moins que c'est très désagréable quand les poils repoussent mais que cela leur enlève ce qu'il leur restait de virilité: comme je devais porter ce bermuda j'ai dû arriver rasé, même les cuisses, ça me fait des jambes de fille ! (Jeremy au défilé Vivienne Westwood).Ce n'est pas parce qu'on défile à moitié nu sur un podium qu'on n'est pas un homme, un vrai !
De l'autre côté, les hommes se plaignent d'être moins bien payés que les femmes. Etre mannequin c'est un métier, voire le seul où les hommes gagnent moins que les femmes, confirme Mario Boselli, président de la Chambre italienne de la mode. En général, les femmes gagnent deux à trois fois plus que les mannequins hommes pour la même prestation et ont droit à certains avantages comme les vêtements, les chauffeurs, etc. Comme l'explique Danilo au défilé Dolce&Gabbana;, Je m'en fiche des désagréments, si je fais mannequin c'est aussi pour mettre un peu d'argent de côté, je gagne entre 800 et 900 euros nets par défilé, ce qui n'est pas énorme. Pour gagner plus il faut être connu ou bien réussir à faire des publicités, ce que finalement très peu de mannequins arrivent à faire... Symbole du relatif anonymat des mannequins homme, le site de référence Style.com (Vogue US) recense toujours le nom des mannequins lors des défilés femme, ce qui n'est pas le cas pour son équivalent masculin.
Si je devais consoler un mannequin homme, je lui dirais que certes il se plaint du maquillage ou de l'épilation, mais que ce n'est rien comparé à ce que peuvent subir les femmes. Celles-ci peuvent nécessiter des heures et des heures de maquillage et de coiffure ou défiler sur une scène brûlante la tête enturbannée dans un film en latex. Les hommes se plaignent des chaussures qu'on les fait porter: ils trainent en tong, c'est plus confortable pour attendre le défilé que les chaussures qu'on nous fait mettre. Mais ont ils jamais essayé de marcher sur des plateformes de 15cm ? La paye serait donc sans doute plus logiquement relative à la difficulté de la prestation: on demande simplement à un homme de marcher droit sans trop réfléchir, tandis que la femme se doit d'être une poupée et parfois une vraie cascadeuse. Cela résume finalement assez bien la capacité de l'homme à se faire plaindre, cette pauvre créature douillette... Donc, ok, versons donc une larme pour nos amis top models mâles, et passons à autre chose ;-)
A noter cependant que les vrais mannequins qu'il faut plaindre ne sont pas ceux là. Si on parlait de hiérarchie des mannequins, il y aurait au top les supermodels (genre Gisèle), ensuite les mannequins publicités et les mannequins podiums (genre Natasha Poly, ceux de la pub font souvent du podium mais ce n'est pas forcément vrai dans l'autre sens), et ensuite les mannequins salons et les mannequins fitting...
Les mannequins salons officient lors des salons où les marques présentent et vendent leurs produits (réservés strictement aux professionnels). Elles sont là pour mettre en valeur les produits. Elles s'habillent en fonction des envies du client et elles défilent entre les tables. C'est déjà beaucoup moins fun que le podium: elles passent la journée sur des talons de 12cm et passent devant des clients qui lèvent à peine les yeux pour les regarder... Elles sont pour le coup vraiment traitées comme des objets (Mets moi ça, mets toi là et tais-toi...).
Les mannequins fitting sont des femmes qui représentent la taille idéale, que ce soit pour les vêtements ou les chaussures par exemple... Elles sont utilisées lors de la mise au point finale des modèles. Elles passent donc la journée debout à faire le mannequin statique, pendant que des personnes s'affairent autour d'elles à retoucher les côtés ou planter des épingles. Le pire étant le mannequin fitting pour les chaussures, on leur met des chaussures mal coupées aux pieds et elles doivent dire où ça leur fait mal. Autant dire qu'à la fin de la journée leurs pieds sont en feu... Donc, oui, parfois on peut conclure que c'est dur dur d'être mannequin...
Pour conclure pour une note de légereté, vous êtes plutôt mannequin épilé ou poilu ?

Dur dur d'être mannequin...
Mannequin épilé
Défilé Dsquared² SS10
Mannequin poilu
Défilé D&G; SS10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Littlestylebox 194 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte