Magazine Médias

Breaking Bad [2x o4]

Publié le 28 juin 2009 par Lulla

breakingbad

Down //

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_77359

   Vous les attendiez chers lecteurs : les voilà les cinq étoiles ! Je n'ai pas pu résister. Cet épisode méritait au moins ça, si ce n'est plus. Rien que pour la montée en puissance de la colère des uns et des autres et de toute l'émotion que cela nous procure. J'imagine que plusieurs clans se sont formés suite à la diffusion de cet épisode. Le clan Walter Vs le clan Skyler. Pour le moment, je me range plutôt du coté de cette dernière. Je ne peux pas m'empêcher de penser que tout ce que Walter fait depuis le début est inutile. Il s'est mis dans la merde tout seul et il aurait pu en sortir plus tôt, s'il l'avait voulu. Et justement ici, il aurait pu tout dire à sa femme. Il aurait pu mais il ne l'a pas fait. Ce n'est pas faute de lui en avoir laissé l'occasion. J'ai trouvé la réaction de Skyler, que l'on pourrait presque assimilé à de la vengeance, à la fois puérile et matûre. Puéril parce que l'idée de faire à l'autre ce qu'il vient de nous faire rien que pour l'embêter, c'est idiot. Mais matûre parce que le résultat est là : elle a fait comprendre à Walt ce qu'elle a pu ressentir lors de toutes ses absences inexpliquées et elle l'a poussé à s'excuser. Elle aurait aimé qu'il lui dise toute la vérité, il n'est pas allé jusque là. C'est bien dommage. Je ne pense sincérement pas que si Walter disait la vérité à Skyler aujourd'hui, la série en serait bouleversée négativement. Au contraire, ça ouvrirait de nouvelles perspectives...

   Outre cette scène d'engueulade puis de séparation absolument magistrale (bravo à Bryan Cranston et Anna Gunn, encore une fois), l'émotion était également présente du coté de Jesse. Il a vécu son worst day ever du mieux qu'il a pu. Viré de chez lui par ses propres parents, il n'a pas su trouver quelqu'un pour l'héberger temporairement. Il est devenu complêtement marginal. La scène où il escalade les barbelés puis tombe dans les chiottes est à fois amusante, c'est la touche d'humour de l'épisode, et déchirante, c'est le cas de le dire, puisque Jesse est complêtement à bout. Puis elle est superbement réalisée, ce qui ne gâche rien. L'émotion est à son paroxysme lorsqu'il débarque chez Walter avec le van et qu'il manque de l'étrangler, sous le coup de la colère. Je ne sais pas si l'on peut faire plus intense, dans le genre ! Pour que l'épisode soit parfait, on explore un peu plus le personnage de Walt Jr., enfin Flynn, et c'est curieux parce qu'il parle très peu, on ne sait pas bien ce qu'il pense, mais pourtant j'ai le sentiment d'en savoir davantage sur lui maintenant. J'aimerai que l'on poursuive sur cette lancée et qu'on le voit dans sa petite vie à lui, loin de ses parents. Hank et sa femme sont totalement absents de l'épisode et ça ne m'a pas spécialement manqué.

vlcsnap_78334


// Bilan // Down est pour moi le meilleur épisode de ce début de saison car il offre des scènes à la chaîne absolument incroyables, très fortes émotionnellement et impressionnantes grâce au jeu des acteurs. Je ne lui trouve absolument aucun défaut. Et comme toujours, le pré-générique est extrêmement mystérieux...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte