Magazine Science & vie

Le chien superieur au chat ,et c'est scientifiquement prouvé!!!!

Publié le 28 juin 2009 par Maaxtal
Médor plus futé que Minou

Une étude britannique a démontré que les chats étaient plus bêtes que les chiens. Les félins ne comprennent pas les relations de cause à effet entre les objets

Dans les dessins animés, Gros Minet n'est pas très fute-fute. Dans la réalité non plus. Les défenseurs des minets auront du mal à l'avaler, mais c'est la science qui le prouve. Une étude britannique a démontré que les chiens étaient plus intelligents que les chats. Britta Osthaus, une chercheuse de l'Université Canterbury Christ Church, a pu mettre en lumière que, contrairement aux toutous, les matous ne comprenaient pas les relations de cause à effet entre les objets.

Pour parvenir à cette conclusion révolutionnaire, la psychologue a testé la capacité des chats à récupérer de la nourriture placée sous une boîte en plastique transparent. Dans le premier cas, la nourriture était attachée au bout d'une simple ficelle. Là, pas de souci, même le plus idiot des quinze chats évalués a réussi à tirer sur la corde pour obtenir son bout de poisson. Plus compliqué ensuite.

Deux ficelles parallèles sortaient de l'installation transparente, mais seule une possédait un appât à son extrémité. Dans ce cas, contrairement aux chiens, aucun chat n'a systématiquement choisi la bonne cordelette. Et lorsqu'on a vraiment corsé les choses, en croisant les deux bouts de ficelle, l'image du félin malin s'est effondrée. Le plus bobet des minets a systématiquement choisi la mauvaise corde. Quant à ses camarades d'expérience, ils ont tous agi au pif. Pour ne pas dire au museau.

Ne pas trop attendre des chats
«Cette découverte est surprenante, a commenté Britta Osthaus. Les chats utilisent souvent leurs griffes et leurs pattes pour jouer et pour chasser. Mais ils ont moins bien réussi les tests que les chiens, qui arrivent au moins à résoudre la tâche des ficelles parallèles.» Et la chercheuse de poursuivre: «Cette recherche est importante en ce qu'elle démontre les limites de l'intelligence féline.

Si nous connaissons leur limite, nous n'attendrons pas trop d'eux, ce qui est important pour leur bien-être. Il est aussi nécessaire de montrer que les capacités cognitives des chats sont différentes de celles des chiens, bien que les deux espèces chassent et sont domestiquées.» «Ce que cette expérience montre, c'est que, dans ce cas de figure, les chiens réussissent mieux que les chats», relève Evelyne Teroni.

Mais l'ethologue-comportementaliste s'empresse de rajouter que «les chats sont des animaux intelligents. Il y a des situations où ils sont plus malins que les chiens. Si un chat à la campagne voit un chien détaché se promener, il va se baisser au ras du sol et rester immobile. L'autre animal va passer près de lui sans le voir.» Pour l'auteur de «Le chien, un loup civilisé», l'intelligence est «la capacité à s'adapter à son environnement».

Et sur ce plan, les minous ne sont pas des nuls. «Les chats qui se retrouvent dans la nature survivent en général mieux que les chiens car ils arrivent toujours à chasser et à se nourrir.»


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine