Magazine Humeur

Kadhafi impose des restrictions aux occidentaux, mais aussi aux arabes !

Publié le 29 juin 2009 par Drzz

Quelqu'un saurait-il s'il faut désormais pour les occidentaux se procurer d’un visa pour se rendre en Libye?

Trois semaines après avoir commencé à appliquer une réglementation plus stricte sur l'obtention de visas pour les visiteurs étrangers, La Libye voit déjà arriver moins de touristes occidentaux, a fait savoir l'agence ANSA. Les visas doivent désormais être obtenus auprès des ambassades et des consultas de Libye dans le pays d'origine avant le départ. Parmi les autres nouvelles exigences, les autorités libyennes demandent aux occidentaux une attestation d'assurance maladie à hauteur de 30 000 euros et la présentation de relevés bancaires sur les six derniers mois !

Pour  arabes  maintenant voulant entrer en Libye, ils sont tenus dorénavant de payer une taxe. Les autorités libyennes ont pris la décision d’imposer une taxe d’un montant de 200 EUROS à l’entrée de leur territoire. La décision a suscité le mécontentement des milliers de voyageurs et de passagers des pays arabes. Beaucoup de frontaliers  étaient surpris par cette décision et ayant été interdits d’entrer en Libye.

Il est utile de rappeler que ce n’est pas la première fois que la Libye prend ce genre de décision. L’on avait exigé en 2008 une taxe de 1000 euros pour chaque passager algérien. Mais le président Kadhafi avait décidé quelques mois plus tard (mai 2008) d’annuler la taxe précitée qui avait été imposée. Le Colonel a décidé d’imposer de nouveaux  les contraintes liées à la circulation des personnes et des marchandises.

Kadhafi, le fossoyeur de la cause arabe, a   instauré le visa pour tous les ressortissants arabes "sans exception", a annoncé le ministre libyen de l'Intérieur, Salah Rajab, au terme des travaux du conseil des ministres arabes de l'Intérieur réuni à Tunis la semaine dernière. Il a eu le culot ce ministre Lybien de défendre cette mesure devant ses homologues  arabes.

Cette mesure "souveraine" qui concerne tous les visiteurs arabes et étrangers était  accompagnée d’une mesure spéciale  interdisant aux femmes tunisiennes (âgées de moins de 35 ans) de se rendre seule au pays de Kadhafi ! L’Ambassade du Libye à Tunis n’a pas donné aucune explication pour cette restriction à caractère discriminatoire.

Le fantasque « Guide de la révolution » a véritablement un problème avec les femmes tunisiennes, les plus émancipées dans le monde arabe.

Au pays de Kadhafi la notion des droits des femmes est inconnue. L’oppression des femmes est monnaie courante chez lui. Lapider une femme par ce qu'elle s'est fait violé, c'est tellement poétique en Libye. Chaque jour, au moins une femme est assassinée en Libye  au nom de l’honneur familial.

Cette mesure "souveraine"  prises contre les  femmes tunisiennes (âgées de moins de 35 ans) de se rendre seules en Libye intervient aussi après  l’affaire qui a fait la « une » de la presse ;  la brève détention en Suisse d’un des fils du dirigeant libyen, Hannibal Kadhafi, accusé de violences sur une domestiques ;  une Tunisienne de 25 ans.

Le quatrième fils de Mouammar Kadhafi, et sa femme Aline avaient été arrêtés le 15 juillet 2008  à Genève, à la suite d'une plainte les accusent de l’avoir frappée. Le couple avait été libéré deux jours plus tard après le versement d'une caution d'un demi million de francs suisses (312.500 euros). Il est très difficile pour les Kadhafi de comprendre comment la Suisse peut donner autant de crédit aux déclarations de cette domestique tunisienne.

Le président Mouammar Kadhafi n'a pas du tout apprécié la révélation de ce sandale à de son fils à Genève. Cela d'autant plus que la plaignante tunisienne est, selon  le Colonel, d'une catégorie sociale inférieure.

Le fils Kadhafi, sous prétexte d’être le produit d’un testicule sacré, serait donc atteint de l’immunité automatique ? A-t-il rang de personnel diplomatique ?  Pour une fois,  la loi du plus fort n’a pas marché car personne n'est au-dessus des lois en Suisse.  Cela est incompréhensible pour un Kadhafi à qui il suffit de claquer dans les doigts pour obtenir tout objet qu'il veut, êtres humains compris.

Enfin faut t-il oublier aussi que le fantasque « Guide de la révolution »,   qui  vient d’interdire aux jeunes tunisiennes de se rendre seules aux territoires libyen,  est un dangereux obsédé sexuel : peut être ici Mnemona Hinterman, journaliste de la télévision française qui réchappa d'un viol par le chef d'Etat Lybien en se prétendant impure (en période de règles, donc intouchable), racontera mieux son calvaire.

Ftouh Souhail


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Drzz 204079 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines