Magazine

La trilogie des Joyaux, Tome 3 : La rose de saphir

Publié le 22 juin 2009 par Homelaet

La trilogie des Joyaux, Tome 3 : La rose de saphir

0189981_200
Résumé : Emouchet a retrouvé le joyau légendaire. Il libère la reine Ahlana du trône de cristal, ce cocon qui la maintenait en vie tandis qu'il cherchait un remède à son mal mystérieux. Quelle déception pour l'empoisonneur, qui avait programmé secrètement l'extinction de la dynastie ! Et quelle tentation pour l'immonde Azash, dieu aîné des Zemochs, qui a besoin de la pierre sacrée pour devenir maître du monde ! Mais il faut maintenant protéger le joyau repris...

Extrait : Ainsi débuta l'apostolat d'un simple chevrier zémoch au nom du Dieu Aîné Azash, Dieu dont les voisins styriques d'Otha n'osaient prononcer le nom, tant était grande la peur qu'ils en avaient. Au cours des siècles qui suivirent,Otha devait prendre conscience de l'étendue de son asservissemen. Azash le conduisit patiemment d'une simple vénération à la pratique de rites pervers, puis jusque dans les domaines de l'abomination spirituelle. Le petit chevrier naguère innocent et d'une nature modérément répugnante devint morose et sombre au fur et à mesure que l'idole refoutée se nourrissait gloutonnement de son esprit et de son âme. S'il avait vécu une demi-douzaine d'existences et plus, il n'en reste pas moins que ses membres se ratatinaient alors que son ventre gonflait, son crâne se dégarnissait, et qu'il pâlissait en raison de sa haine du soleil. Ses richesses devenaient immenses, mais il n'y trouvait aucun plaisir. Il avait des concubines par dizaines, mais leurs charmes le laissaient indifférent. Des milliers et des milliers de spectres, de diablotins et de créatures ultimement ténébreuses répondaient au moindre de ses caprices, mais il était incapable de manifester suffisaent d'intérêt pour leur donner des ordres. sa seule joie résidait désormais dans la contemplation de la souffrance et de la mort que ses séides infligeaient pour sa distraction aux corps tremblants des faibleset des impuissants. Sur ce point, Otha n'avait en rien changé.

L'avis de Dazboness : Ainsi se cloture finalement cette épique fresque, chargée d'honneur, d'amour, de combats héroïques et de magie. Un volume un peu plus long que les précédents bien entendu puisque l'auteur fait tout pour aller jusqu'au bout de la trilogie : aussi n'avons nous pas une simple conclusion après un combat épique. Non, nous avons également droit à l'aboutissement de la quête d'amour d'Emouchet, la quête d'humanité de ce siècle de lutte contre les forces obscures d'Azash.

Un roman toujours aussi bien écrit, captivant, nous emmenant au bout de cette aventure incroyable. Quelques longueurs toutefois, dues à cette volonté de terminer véritablement l'histoire. D'où une légère incompréhension lorsqu'il termine par une ouverturesur une autre épopée...

Mais bon un vrai régal à lire tout de même.

Auteur : David Eddings
Editeur : France Loisirs
Prix : 9,95 euros
Nombre de pages : 810


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Homelaet 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte