Magazine Assurances

Immobilier/Location : La Macif lance le contrat “Loyers impayés”

Publié le 29 juin 2009 par Newsassurances

Afin de préserver au mieux les propriétaires bailleurs d’éventuels impayés de loyers ou dégradations de leurs biens, la Macif lance aujourd’hui, le contrat « Loyers Impayés ».

Avec trois garanties et une option, ce contrat, assuré par Macifilia, couvre les principaux risques liés à la mise en location. Particulièrement avantageuse d’un point de vue fiscal, la prime du contrat « Loyers Impayés » est entièrement déductible des revenus fonciers.

Un investissement locatif securisé

Réaliser un investissement locatif pour préparer un complément de retraite, défiscaliser une partie des revenus ou encore diversifier son patrimoine, peut parfois réserver des imprévus. Pour cela, la Macif propose aux propriétaires bailleurs une protection complémentaire contre les risques liés à la mise en location de leurs biens immobiliers : le contrat Loyers Impayés.

Trois garanties principales :
• Loyers impayés et contentieux locatif : pour être indemnisé des loyers impayés, des frais de procédure judiciaire ou d’honoraires pour le recouvrement des loyers et/ou des sommes
engagées pour la remise en état des locaux.
• Dégradations immobilières : pour une prise en charge du coût des travaux de remise en état du logement, suite à des dégradations constatées au départ du locataire par comparaison des états des lieux d’entrée et de sortie.
• Protection Juridique : pour une prise en charge des frais relatifs à des actions amiables ou judiciaires rendues nécessaires à la suite d’un litige avec le locataire, découlant du contrat de
bail.

Une option :
• Inoccupation anticipée du bien assuré :  Dans le cadre de cette option, l’assureur s’engage à verser une indemnité pour compenser les pertes financières résultant de l’impossibilité temporaire de mise en location d’un bien immobilier en cas de départ prématuré du locataire ou durant la remise en état du bien suite à des dégradations immobilières imputables au locataire et constatées après son départ.

Le contrat « Loyers Impayés » peut être souscrit à tout moment, même en cours de bail, pour prévenir des défauts de paiement futur, avec un délai de carence de quatre mois. Ce délai de carence est annulé si le propriétaire était précédemment assuré pour le même risque auprès d’un autre assureur, et sans incident de paiement constaté de son locataire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Newsassurances 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines