Magazine

IronMan, marathons et autres semi…

Publié le 29 juin 2009 par Jfa

C’est l’époque de l’IronMan à Nice, plagiant celui des iles Hawaï, triathlon très difficile et classé. En dehors de  ces épreuves, généralement réservées à des pro ou quasi-pro, ces courses de masse m’inspirent des sentiments mitigés.

Leur bon côté est qu’à côté des professionnels, participent des M. et Mme Toutlemonde, enfin presque, car tenir un marathon ou même un semi-marathon suppose une sacré dose de préparation, des dizaines et dizaines d’heures d’entraînement le plus souvent solitaires, et une hygiène de vie assez poussée.

A côté de cela, j’avoue que si un minimum d’activités physiques est nécessaire à tout âge pour compenser les effets d’une vie urbaine automobile et de sédentarité, les exaltés des endomorphines, souvent centrés sur leurs performances, leurs bobos, leur tenue et leur nombril ont tendance, sinon à m’irriter, au moins à me faire sourire, de la même manière que le culte du “corps beau” et de l’hygiène de vie “uber alles”,  compréhensible jusqu’à la quarantaine, et qui sévit maintenant jusqu’à un âge avancé. Dans ce domaine, après avoir beaucoup donné dans ma jeunesse (en pratiques sportives uniquement, mais toujours accompagnée d’excès de fêtes), j’avoue maintenant préférer les plaisirs de la table, des copains et de l’esprit

Mais surtout, je suis effaré par ces troupeaux piaffant sur la ligne de départ (espace de départ qu’ils laissent ignoblement souillé), ayant mobilisé famille et amis pour les voir courrir et souffrir, arrêtant le chronomètre dès la ligne d’arrivée franchie pour ensuite se répandre sur le mode de “je ferai mieux la prochaine fois” et infligeant ensuite des heures de monologues sur les péripéties de l’exploit, les douleurs, la volonté, la déception,… et le contentement de soi “malgré tout“, à leur entourage proche.
Autant j’apprécie (ou plutôt j’appréciais, il y a encore quelques années, car mes pauvres articulations ne me le permettent plus) le “footing” solitaire ou avec 2-3 copains dans la nature, loin des fumées automobiles et des foules, autant j’apprécie peu ce spectacle grégaire (quoi que plus grégaires que les marathons de Paris ou de New-York) et souvent vulgaire par ses à-côtés publicitaire.

Mais, ce n’est là qu’un point de vie totalement subjectif et, tolérant par nature, je n’y vois aucun vrai inconvénient.

- La Chambre régionale des Comptes s’inquiète de la gestion de Levallois-Perret, gérée par l’ami du Président, P. Balkany. AFP/Le Monde.

- A verser au débat sur le protectionnisme: J. Sapir dans Marianne, “Un chômeur européen sur deux doit remercier le libre-échange”.

- Délitement social… Après 7 ans de “Les racailles, on va vous en débarrasser”. Le Monde.

- “Gunter Pauli : “Il ne faut pas polluer moins, il faut arrêter de polluer””. InternetActu .

- “De la politique comme produit”. Le Monde.

- Vu sur Le Monde en question: “l’état social actif”.

- Rêvons un peu: “Contre la cécité volontaire”. Le Monde.

- L’infâme charcutage électoral qui nous permet de ne pas envier grand chose à l’Iran d’Ahmadinejad: Le Monde. Voir aussi les circonscriptions des français de l’étranger où on aura un député (de droite) pour 20 à 25 000 votants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte