Magazine France

Le capitalisme est-il totalitaire?

Publié le 29 juin 2009 par Chacalito

Le capitalisme est-il totalitaire? Le capitalisme est, selon moi, le pire fléau des temps modernes tant il détruit les sociétés (culturellement, mais aussi au sens propre par l'éradication des milieux). Si Michel Onfray décrit le christianisme comme du totalitarisme, je n'hésiterai pas à dire que le capitalisme l'est aussi (je fais la distinction avec économie de marché).
J'imagine certains horrifiés par ce terme qui renvoit à Staline ou Hitler. Pour ma part, je m'en tiens à la version de la philosophe Hannah Arendt pour qui le Maccarthysme pouvait être associé à du totalitarisme. On pourrait être un "fou de Dieu", mais pas un "fou du marché"? Malheureusement, notre société place elle-même les pions qui mènent vers un régime totalitaire. Et notre Etat marche main dans la main avec le capitalisme!
Ces régimes n'admettent qu'un parti unique contrôlant l'Etat et repose sur la foi en un chef. La Constitution française porte les germes d'un régime dictatorial. Une République "une et indivisible" et une devise qui excluait légèrement (Liberté, Egalité, Fraternité... ou la Mort) au sortir de la Révolution. La première constitution était sans doute la meilleure question idéale, ça ne l'a pas empêchée de déboucher sur la Terreur.
Le totalitarisme décrit par Hannah Arendt parle de "dynamique" autodestructive reposant sur une dissolution des structures sociales (wikipédia). Il se matérialise par un usage de la terreur, de la surveillance (le capitalisme doit savoir ce que veut le consommateur/citoyen). La propagande et la communication sont omniprésentes dans un Etat totalitaire.
Les sociétés totalitaires sont guidées par la croyance en un "paradis". Le nôtre pourrait se situer dans le "gagner plus", absurdité capitaliste qui vise à placer le bonheur en deça de la possession. Pour atteindre ce but, ces sociétés mettent en place un système de surveillance et de délation. Belle contradiction puisque le marché est censé être parfait. Pourquoi donc utiliser l'Etat pour asseoir sa domination et mettre en place son projet?
La loi de programmation militaire 2009-2014 qui a déjà fait son passage à l'Assemblée Nationale est un nouveau pas vers cette direction. Je la soumets à votre jugement, mais mon idée est déjà faite: elle fait en sorte que ceux qui ne sont pas d'accord avec l'Etat méritent d'être poursuivis en justice. A ma connaissance, l'Etat est au service des citoyens et pas l'inverse. Y-a-t-il déjà eu un débat sur le nucléaire en France? Non, puisqu'il a été exclu du grenelle de l'environnement.
Ajoutons à ceci une bureaucratie allant croissante, bureaucratie qui va, toujours selon Hannah Arendt, de pair avec une société totalitaire. Quand l'Etat est au service du capitalisme, ça promet!
Voici quelques réflexions jetées en pâture. Cet article est loin d'être parfait et je ne manquerai pas de me faire tacler par un prof s'il venait à lire ceci. J'ai lu Hannah Arendt il y a longtemps et mes souvenirs sont très confus, mais je crois me souvenir qu'elle refusait de s'enfermer dans une idéologie. Pour ma part, je suis pour l'idéologie, l'étude des idées. Voici une réflexion de plus: si j'ai une vision systémique du monde en tant que panthéiste, suis-je "totalitaire"? Qui a dit que "les hommes ont fait du monde un enfer car il voulait en faire un paradis"?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chacalito 1101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte