Magazine Médias

Les monstres d'Orange TV priés de s'inviter plus tard.

Publié le 30 juin 2009 par Le7emeblog @arnojoly
Les monstres d'Orange TV priés de s'inviter plus tard.
S’appuyant sur de nombreuses plaintes de téléspectateurs, le CSA vient d’intervenir auprès des chaînes de télévision, de l’annonceur et de l’ARPP, à propos de la récente campagne publicitaire pour Orange TV destinée à promouvoir les services de vidéo à la demande et les chaînes cinéma du groupe.

Déclinée en deux versions intitulées « Vampires » et « Monstres versus cochon », préalablement validées par l’ARPP (NDLR : L'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité), cette campagne mettait en scène des personnages extraits de films d’épouvante.
Sa diffusion en journée et en première partie de soirée a provoqué de vives réactions de téléspectateurs et, en particulier, de parents de très jeunes enfants contestant les horaires de diffusion inappropriés de cette campagne. Ces parents avaient, en effet, constaté l’impact négatif de ces images sur leurs enfants (cauchemars, peurs, pleurs…).
Lors de son assemblée plénière du 21 avril dernier, le CSA a estimé que l’aspect réaliste des images de monstres pouvait effrayer, en effet, les enfants et a décidé, en vertu du principe de protection de l’enfance, de recommander aux chaînes de ne diffuser ces messages qu’après 20h30.
En outre, le CSA a demandé à l’ARPP de veiller à l’avenir à prendre en compte, dans le cadre des recommandations horaires qui peuvent accompagner ses avis, le caractère potentiellement effrayant d’un message publicitaire pour les jeunes enfants.
De son côté, le Jury de Déontologie Publicitaire, également saisi de plaintes de particuliers, a considéré celles-ci comme infondées au motif, notamment, que la mise en scène utilisée et l’humour très fortement présent dans ces films contribuait à dédramatiser la présence des personnages, et que cette campagne télévisée restait ainsi dans le domaine de ce qui est acceptable pour la majeure partie du public.
Source : le site de l'ARPP (lien vers l'article dans son contexte)

L'avis du 7ème blog :
En ce qui me concerne, je trouve que les réactions des différentes parties sont tout à fait justifiées. D'un côté, on trouve des familles, avec des enfants en bas âge, choquées de devoir faire face à un programme qu'elles ne peuvent pas maîtriser. Je trouve cependant légèrement exagéré leurs propos lorsque l'on apprend que leurs enfants se sont mis à pleurer devant un spot de 30 sec mais soit, la réclamation semble justifié.
Mais comme le dit le JDP, pour la majorité des téléspectateurs, ce spot n'a rien de choquant. Au contraire, je l'ai même trouvé plutôt bien réalisé avec des costumes assez réalistes et des effets spéciaux du même acabit, me rassurant sur la capacité des publicitaires français à produire des spots grand public de qualité.
Au final, décaler ce genre de spot au delà des horaires où les enfants en bas âge regarde est plutôt une bonne solution qui permet de couper la poire en deux. Mais n'est-ce pas une marche supplémentaire vers une Publicité aseptisée ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le7emeblog 69 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines