Magazine Maladies

Les Traitements - la Stimulation Electrique - Electrophysiologie (suite)

Publié le 30 juin 2009 par Clesan

Nous venons de rappler les 2 types de courant (alternatif et continu), maintenant nous allons décrire les différents potentiels relever au niveau de tractus auditif, cad des voies sur lesquelles voyages l'information auditive, depuis le tympan jusqu'au cerveau, et concernant l'information transformer en influx électriques, évidemment ce procesus prend corps dans la cochlée où la transformation d'une onde de pression (voix, vibration dans les osselets puis variation de pression dans les liquides endolymphatiques, en impusion électrique se réalise précisément dans l'organe de Corti entre les cellules cilliées externe et interne et les premières ramifications nerveuse. C'est à ce iveau là que nous récoltons les potentiels électriques à l'aide d'électrodes et qui nous permettent de vérifier le bon fonctionnement électrique de notre système auditif. Ces potentiels électriques étudiés sont donc rapidement décrits ci dessous.

  • Les potentiels continus cochléaires

Le potentiel récepteur (- 65 mV) présent entre les liquides intra- et extra- cellulaires (RUSSELL et SELLICK, 1978).

Le potentiel endo-cochléaire ou endolymphatique (+ 80 mV) présent entre l’endolymphe et la périlymphe.

Le potentiel de sommation présent de chaque côté de l’organe de Corti et enregistrable via l’électrocochléographie (DAUMAN, ARAN, et PORTMANN, 1986).

  • Les potentiels alternatifs cochléaires

Le potentiel microphonique cochléaire enregistré avec deux électrodes placées des deux côtés de l’organe de Corti.

Le potentiel d’action enregistré avec deux micro-électrodes : une dans une fibre nerveuse auditive et une autre extracellulaire. Ce dernier potentiel est un potentiel post synaptique.

  • Les potentiels corticaux

Leur enregistrement nécessite deux électrodes placées sur le vertex et la mastoïde ipsilatérale.


Les premières tentatives pour réduire l’acouphène par un flux de charges électrique remontent à GRAPPENGEISER qui l’utilisa un an après la découverte du courant par VOLTA. DUCHENNE, en 1855, utilisera une boucle d’induction de FARADAY dans le même but.

Pour résumer et conclure ces deux derniers articles sur les rappels électrophysiologie et avant de s'attasuer à proprement parler aux traitement acouphéniques par électrostimulation, voici les différents potentiels à connaîtres pour une meilleure compréhension du traitement:

  1. Pot Continus Cochléaires (Récepteurs, Endo-choléaire et Sommation)
  2. Pot Alternatif Cochléaires (Microphonique Cochléaire et d'Action)
  3. Pot Corticaux (après la cochlée)
    cochlea.jpg
CoupeCochlée.jpeg
organofcorti.jpg
ConnexionCortiNerf.jpg

De Haut en Bas: La cochlée dans l'oreille interne, coupe de la cochlée et zoom sur l'organe de Cortin ce dernier en imagerie médicale colorisée puis finalement, les connextion nerveuses en entre l'organe de Cortie et le nerf auditif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clesan 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines