Magazine Environnement

Olivier : les mensonges ecolos

Publié le 30 juin 2009 par Mj1729

LES MENSONGES ECOLO SUR KYOTO ! 

media_xl_950646

BRUXELLES (1ère partie) : Un "Olivier" planté le 12 juillet, mais avec quels montages bidons, accompagnés des Ecolos, pour quel maquillage des Verts au futur gouvernement pour justifier les prochaines applications des écotaxes CO2  dès la rentrée parlementaire?

Dans quel feuilleton allons-nous encore jouer pour maintenir le déficit belge de 3% pour rester dans le conclave budgétaire de l’Europe (sinon exit en septembre 2009), toute la finesse de ce faux gouvernement, qui ne répond absolument pas aux impératifs environnementaux de la Belgique, mais qui se mêlerait de faire la morale au monde, se joue en sourdine à ce niveau : "un ramassis de mensonges écologiques pour une imposition maximale des citoyens à qui ils feront payer doublement la crise financière et écologique, les industriels quant à eux y échapperont comme pour la faillite des banques" ?


_30_olivier_belga

Parmi les priorités des défis wallons du futur gouvernement de l’Olivier (les six pôles de compétitivité du plan Marshall anti-crise annoncés): « l’Environnement » et l’objectivation des besoins plutôt que de mener une économie politisée serait en bonne place sur la table des négociations pour plaire aux Ecolos, mais avec quels moyens budgétaires dont un budget d’ajustement à trouver de 220 millions (*) pour 2009 (20 milliards d’ici 2015 pour l’équilibre budgétaire retrouvé de la Belgique du Premier ministre Herman Van Rompuy)… ?


media_m_944867

La Belgique a tendance à jouer à "l’équilibriste permanent" avec le Premier Herman Van Rompuy qui cherche des sous, certains politiciens (MR) ont tenté de changer le centre de gravité du pays, mais dans le domaine de la recherche de toute forme d’équilibre, que ce soit le protocole de Kyoto, l’équilibre des finances jusqu’en 2013, l’enseignement, le social, le communautaire, etc. Elle est passée maître champion en un retard impressionnant dans tous les domaines ne faisant plus face à la compétitivité, à se demander à quoi sert encore nos différents niveaux de pouvoir : à entretenir l’embrouille sans aucun doute !

(A suivre 1/07/2009 )

(*) Il ressort de l'examen que le déficit atteint 220 millions d'euros en 2009. Les perspectives sont déficitaires jusqu'en 2013: 421 millions en 2010, 375 millions en 2011, 256 millions en 2012 et 233 millions en 2013. Il apparaît également que l'enveloppe du financement alternatif (hors périmètre budgétaire: OIP, etc.) est passée de 2,4 milliards à 3,9 milliards d'euros durant la dernière législature.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte