Magazine Finances

Emprunt Sarkozy: Oui mais …

Publié le 03 juillet 2009 par Latourdorange

450px-Dette_publique_france_%_du_PIB.pngLors du congrès de Versailles, le président Sarkozy nous annonçait le lancement d’un grand emprunt pour lancer de nouveaux investissements. Une longue phase de consultations aura lieu avant que le gouvernement ne décide des modalités de cet emprunt.

Tout d’abord il convient de bien comprendre qu’aujourd’hui les finances publiques françaises sont dans un état tout à fait déplorable. Le gouvernement français aujourd’hui emprunte pour régler les intérêts de sa propre dette, cela donne la mesure du désastre dans lesquels se trouve aujourd’hui notre pays. Je ne vais vous donner la liste des chiffres qui sont aujourd’hui publiés en la matière, ils sont tellement élevés que nous, pauvre citoyen, n’avons pas vraiment les ordres de grandeur pour les apprécier. Juste 2 chiffres :

A la fin 2008, la dette publique était de 1 327 Milliard d’Euros et cette année le déficit publique devrait arriver aux alentours de 120 Milliard d’Euros.

Nous explosons les critères de Maastricht avec un déficit à + de 7% du PIB.

Voilà pour le contexte, qui vous en conviendrez, n’est pas des plus brillants.

Je me souviens d’un candidat à la présidentielle de 2007 qui allait de plateau télé en plateau télé pour mettre en garde les français devant une dette publique qui allait plomber les perspectives d’avenir de notre pays et les générations futurs. Ce candidat c’était ? François Bayrou

Alors aujourd’hui, on nous propose d’endetter encore plus l’état en proposant aux français un emprunt avec logiquement un taux supérieur à celui actuellement en cours sur les marchés financiers pour les attirer.

Si le but recherché est à la fois de lancer de nouveaux investissements pour le pays et d’associer les français à cet effort, pour ma part je suis prêt à accepter cet emprunt, mais pas à n’importe quelle condition!

Pour la part, je milite pour un emprunt obligatoire, à un taux inférieur à ceux du marché et conditionné aux revenus des Français.

En clair, il ne s’agit pas de faire un cadeau fiscal mais bien d’un effort demandé aux français pour relancer la croissance.

Les revenus les plus élevés de notre pays ont un taux d’épargne très largement supérieur aux classes moyennes et bien entendu aux classes populaires. Ils doivent donc contribuer à hauteur de leur moyen à l’effort de relance de notre pays !

Un emprunt de ce type a déjà été mis en place dans notre pays, il s’agissait de l’emprunt Barre de la fin des années 70.

C’est face à la difficulté et aux crises que se jugent les hommes d’état, Raymond Barre étaient de ceux la, et Nicolas Sarkosy ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Latourdorange 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte