Magazine Politique

Inauguration du Vélib à Puteaux

Publié le 05 juillet 2009 par Frédéric-Michel Chevalier
Velib_jcr_jcd La municipalité de Puteaux a inauguré samedi après-midi le Vélib en présence de Jean-Claude Decaux et de son fils Jean-Sébastien et de plusieurs personnalités locales. A cette occasion, les élus et les Putéoliens présents n'ont pas hésité à enfourcher un de ces célèbres vélos gris pour un tour de ville emmené par Joëlle Ceccaldi-Raynaud et Jean-Claude Decaux.
Avec un talent de conteur, Jean-Calude Decaux nous a raconté la genèse du concept, le premier refus de la ville de Paris concentrée sur le dossier des JO, la première expérimentation à Lyon et, finalement, le changement d'avis de Bertrand Delanoë. C'est avec fièreté qu'il nous a présenté en détail les innovations technologiques, en constante évolution, de ce vélo urbain, dont la première exigence est la robustesse. Nous en sommes désormais à la troisième génération. Dernière innovation en date, le remplacement des pneus classiques par des pneus en dur, afin d'éviter les problèmes de crevaison. J'ai, pour ma part, été frappé par la personnalité et le charisme de ce patron fondateur d'un groupe qui emploie désormais 7000 personnes auquel il a su conserver le management d'une PME familliale.
Velib_inaugurationTrès attendu, le Vélib avait fait son apparition la semaine dernière dans les rues de Puteaux. La convention qui lie la ville de Puteaux à la ville de Paris, exploitante du système, avait été adoptée par le Conseil municipal le 15 septembre 2008. Trois stations de 50 points d'ancrage sont disponnibles dans le bas de Puteaux : au pont de Puteaux, rue Soljénitsine et à l'angle de la rue Jean-Jaurès et du boulevard Richard Wallace. Ces trois stations répondent toutes à la contrainte de ne pas se situer à plus de 1500m de l'entrée de Paris. Il faudra attendre la mise en place d'un système compatible par le Conseil général des Hauts-de-Seine pour installer d'autres stations dans la ville.
J'ai été frappé par le confort de ces vélos qui permettent vraiment de pédaler sans effort. En cela, ils sont parfaitement adaptés à leur vocation de solution alternative de transport dans le cadre d'une politique de développement durable et de promotion des circulations douces. Mais pour atteindre cet objectif, j'ai rappelé à Gaston Garino, maire adjoint en charge de la voirie, la nécessité d'engager la concertation avec le Conseil général, Neuilly et Paris, pour la mise en place de pistes cyclables permettant de sortir de Puteaux en toute sécurité par les ponts de Puteaux et de Neuilly. Une proposition que j'avais formulée dans ma Tribune d'avril de Puteaux Infos.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines