Magazine Politique

Voyage aux Etats-Unis, Joëlle Ceccaldi-Raynaud se rend sur place pour s'assurer de la sécurité sanitaire des jeunes putéoliens

Publié le 06 juillet 2009 par Frédéric-Michel Chevalier
New-york Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux, se rend cette semaine aux Etats-Unis accompagnée 3 agents administratifs pour s'assurer que tout était prévu pour assurer la sécurité sanitaire des jeunes Putéoliens qui partent aoutre-Atlantique cet été.
La recrudescence de cas de grippe H1N1 aux Etats-Unis avait conduit la municipalité à envisager l'annulation de ce voyage. Mais lors d'une réunion d'information avec les parents et les jeunes, ceux-ci ont souhaité son maintien.
Dès lors, il est de la responsabilité du maire de prendre toutes les précautions nécessaires pour faire face à une éventuelle contamination d'un ou plusieurs participants pas le virus H1N1. Contactés, les services de l'ambassade de France aux Etats-Unis ont indiqué à la mairie qu'ils ne pouvaient pas se charger directement de cela, mais ont fourni tous les contacts nécessaires sur place. Première exigence, s'assurer de la prise en charge éventuelle des participants contaminés dans les hôpitaux  privés américains. Le maire s'assurera également de la présence, sur chaque lieu d'étape du circuit, de l'existence d'un lieu de confinement adapté pour éviter la contamination des autres participants, au cas où une hospitalisation ne serait pas requise.
Lors de la séance du 3 juillet, le Conseil municipal a voté la prise en charge du déplacement du maire et de ses collaborateurs. L'occasion pour les élus d'Alternance Puteaux d'une ironie  particulièrement déplacée sur l'opportunité de ce voyage et du déplacement de Joëlle Ceccaldi-Raynaud en personne. Privilégiant l'opposition systématique et la polémique politicienne à la sécurité des enfants, Christophe Grébert a rappelé les déboires du maire de Levallois avec la Chambre régionale des Comptes sur le financement de voyages à l'étranger, laissant entrendre qu'il s'agissait d'un voyage d'agrément. N'osant toutefois pas prendre la lourde responsabilité politique de voter contre, Christophe Grébert a néanmoins lancé : "Madame le maire, nous sommes heureux de vous offrir ce voyage de 5 jours et nous espérons que vous nous en ferez un compte-rendu détaillé à votre retour". Des propos irresponsables qui ont provoqué l'indignation des élus de la majorité, au premier rang desquels, Vincent Franchi, maire adjoint en charge de la jeunesse.
Pour ma part, j'estime qu'il est de la responsabilité politique du premier magistrat de la ville de garantir la sécurité des jeunes putéoliens qui se déplacent à l'étranger. Ce type de responsabilité ne se délègue pas car, en cas d'incident, c'est elle qui aurait à assumer cette responsabilité. Par cette initiative, Joëlle Ceccaldi-Raynaud est donc parfaitement dans son rôle et nul doute, qu'en cas de problème survenant durant ce voyage, Christophe Grébert n'hésiterait pas à la mettre directement en cause de façon virulente sur son blog.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines