Magazine Société

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Publié le 07 juillet 2009 par Raymondviger

Le gouvernement de Stephen Harper a même mis au rancart un livre de prévention en toxicomanie: Drogues: Savoir plus, risquer moins, ouvrage préfacé par l’ancien ministre de la Santé du Québec, Philippe Couillard. Stephen Harper préfère financer et soutenir le site xperimentations.ca qui ne respecte pas les principes de base en prévention.

Drôle de hasard, Philippe Couillard avait préparé le terrain pour que l’on puisse ouvrir un site d’injections supervisées au Québec. Lorsque Philippe Couillard a été remplacé par Yves Bolduc, le Québec a dû se passer de son site d’injections supervisées. Le gouvernement de Stephen Harper venait d’annoncer qu’il irait en appel contre le Insite, le site d’injections supervisées de Vancouver. Yves Bolduc, malgré le dossier préparé par Philippe Couillard, a-t-il eu peur de la position extrême de Stephen Harper qui cherche à fermer le site d’injections supervisées.

On se souvient aussi que l’an dernier, le même gouvernement de Stephen Harper a décidé d’interdire les dons d’organes par les homosexuels.

Je suis un intervenant. Je travaille sur le terrain auprès de personnes qui ont besoin d’être aidé. Dans mon milieu, je n’ai pas encore entendu positivement le nom de Stephen Harper. Les groupes communautaires passent leur temps et leur énergie à faire des pétitions et des présentations pour faire changer d’idée Stephen Harper.

Je n’ose même pas imaginer ce qu’il aurait pu arriver si Stephen Harper avait réussi à faire passer un gouvernement majoritaire. J’espère que vous saurez ce qu’il faut voter aux prochaines élections fédérales.

Autres textes sur Politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine