Magazine Environnement

Greenpeace sanctionne HP, Lenovo, Dell et Sony

Publié le 06 juillet 2009 par Greg Catel

Comme maintenant de manière régulière avec son rapport "Guide to greener electronics", Greenpeace continue d’attribuer les bons et les mauvais points par constructeur. Dans la dernière version de juillet 2009, HP, Lenovo, Sony et Dell sont sanctionnés.


GreenerElectronics

Par ces sanctions, Greenpeace leur reproche de ne pas respecter l’engagement visant à éliminer d’ici fin 2009 les composants polluants de type PVC et les retardateurs de flamme bromés (RFB) destinés à ignifuger les coques de matériel high-tech.
HP repousserait désormais cette échéance à 2011, ce qui consterne les militants de Greenpeace. Ils ont d’ailleurs mené une opération de contestations devant les locaux du siège social de HP aux Pays-Bas...
Dans le monde des PC, seul Apple, qui n'arrive qu' à la onzième place, bénéficie d’un régime plutôt favorable. Sa gamme MacBook serait presque dépourvue de PVC et complètement libéré des RFB.
Autre descente en enfer : Sony recule de sept places (de la cinquième position à la douzième) pour son présumé manque d’empressement à soutenir l’effort de recyclage de ses produits électroniques.
Nokia et Samsung restent en tête avec des notes de 7,4 et 7,1 sur 10.
L'association de protection de l'environnement souligne les efforts d'Apple qui a prouvé la faisabilité technique d'ordinateurs dépourvus de substances toxiques. Fidèle à son habitude, Nintendo stagne en dernière place du classement. 
RFB et Twitter...
Greenpeace rappelle qu'il n'y a plus d'excuses maintenant de la part des constructeurs et que les retardateurs de flamme bromés (RFB) sont particulièrement polluants et dévastateurs pour l'environnement et sont déjà responsables de sérieux dommages en Asie et en Afrique. Leur combustion entraîne l'émanation de dioxines cancérigènes, leur usage et leur fabrication provoquent le rejet de particules nocives. 


Déchets électroniques traités au Ghana


C'est techniquement possible (pour les fabricants) de se passer des RFB, et c'est aussi ce que veulent les consommateurs. C'est un principe urgent que doit adopter l'industrie du High Tech. Leurs déchets électroniques empoisonnent les pauvres... indique un représentant de Greenpeace.
Pour la première fois de l'histoire de ce baromètre, l'association incite les internautes à utiliser Twitter pour porter la bonne parole sur le Web... n'hésitez pas ! 
Rendez-vous en novembre pour le prochain baromètre. 
En savoir + ou lire l'ensemble du rapport (en anglais)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte