Magazine

Neda, tu survis dans nos coeurs

Publié le 29 juin 2009 par Poisonsocial
NEDA, TU SURVIS DANS NOS COEURS
Elle était jeune, elle était courageuse et pleine d'espoir.
Elle est morte en jetant un dernier regard à la caméra qui filmait son agonie, lâchement abattue par un boucher bassidji.
Ce ne sont que des jeunes, et des moins jeunes, qui ont soif de liberté, rien d'autre.
Les iraniens sont comme nous, ils sont loin d'être tous les fous d'Allah qu'on veut souvent nous montrer.
Ils veulent plus de liberté, simplement.
Ce commentaire que j'ai trouvé sur un blog ( http://www.france24.com/fr/20090622-neda-icone-contestation-moussavi-iran-tuee-manifestation-teheran-film-internet ) résume bien leur état d'esprit :
"L’Iran a montré aux yeux du monde sa soif de liberté.
Je suis iranien et les iraniens que je connais, dans les villes COMME dans les campagnes, sont joyeux et pacifistes.
Il ne s’agit pas d’un combat religieux contre laïcs pro-occidentaux, fanatisme n’est que costume. Pour comprendre l’Iran, il faut imaginer un pays où un certain nombre possède TOUT LE POUVOIR ET L'ARGENT et sont prêts à tout pour les conserver.
NEDA est descendue dans la rue contre cette nouvelle dictature.
Pendant que j'écris ces mots tranquillement, mes frères sont arrêtés, torturés, mes soeurs meurent sur le bitume. Devant ces réalités, tous les moyens de communications sont coupés, journalistes étrangers partis, journalistes iraniens arrêtés pour mieux étouffer la foule.
Message aux intouchables à la tête de mon pays: Vous avez armes, médias, pétrole. Vous n’aurez jamais l'âme des iraniens. Nous nous tenons encore debout. Vous êtes de plus en plus seuls."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisonsocial 153 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte