Magazine Politique

EDF électrise ses tarifs pour financer son business

Publié le 11 juillet 2009 par Vogelsong @Vogelsong

L’affaire fait sourire. Le président de la S.A.EDF, “entreprise préférée des Français”, veut augmenter les tarifs de 30 à 40%. La ministre de l’Économie C.Lagarde qui défie encore les lois de la méritocratie s’épanche, molle et contradictoire. Pourtant, les joutes omettent les problématiques principales, celles des services publics et de l’abandon des objectifs fondamentaux.

images
Pour Bruxelles, tout doit passer sous la toise libérale. Avec l’assentiment plus ou moins vibrant des gouvernements. Pour faire passer la pilule, les ministres de l’Économie rivalisent en dithyrambes sur “le nouvel essor” que prendra l’entreprise “grâce à sa réactivité dans le contexte international“. Depuis peu, on y adjoint une pincée d’écologie en évoquant les “défis de demain“. Un “wording” énergiquement distillé dont l’unique objectif consiste à transposer les directives d’inspiration libérale de l’Union européenne. L’axiome classique gravé dans le marbre stipule que les secteurs libéralisés, par la magie du marché, fonctionnent mieux. Les prix sous les effets de la concurrence s’orientent à la baisse et les acteurs économiques rivalisent d’innovation et de créativité, au bénéfice des consommateurs. Quand P.Gadonneix déclare qu’il va largement augmenter les tarifs pour réaliser de nouveaux investissements, la plupart des commentateurs prennent leurs airs courroucés. Paresse intellectuelle ou naïveté pour certains, cynisme libéral pour la plupart. Mais le scénario aurait-il pu être différent ? Le président d’EDF évoque une inadéquation des tarifs (trop bas) pratiqués en France. Ce businessman n’a pas compris que c’était justement pour cela que cette entreprise était appréciée. Un service performant et des tarifs démocratiques.

Les dirigeants d’EDF ont fait “main basse” sur un fleuron des services publics en France. Issu des projets du CNR, il confère au secteur-clef de l’énergie un rôle crucial dans la cohésion nationale. Pour que chaque citoyen puisse avoir un accès à l’électricité à un tarif unique et raisonnable. Un passé révolu.

EDF est aujourd’hui une entreprise boursière dont l’objectif n’est plus la satisfaction des citoyens. On pourra arguer que l’État détient encore 84% des actions. Après trente ans de dérégulation dont les dix dernières à grande vitesse, cet état est-il encore garant du bien public ?

Le moteur du groupe est aujourd’hui l’expansion internationale, le rachat de concurrents, la performance financière. L’entreprise est présente dans 19 pays, du Viêt-nam à la Côte D’Ivoire. Elle fait une OPA sur British Energy pour 15 milliards.

Cynique, et surfant sur la bonne image du groupe, P.Gadonneix parvient à lever plus de 3,2 milliards d’euros. Une réputation détournée, fondée sur le passé d’une illustre société nationale. C’est une fois l’emprunt bouclé qu’intervient l’annonce tarifaire. De l’image nationale, EDF n’en a désormais cure. Le statut de transnationale presque acquis, l’essentiel de son chiffre d’affaires se situe potentiellement hors des frontières nationales.

La libéralisation des services préconisée par l’OMC, diligentée par l’Union européenne ne profite pas aux citoyens. Le gaz, les trains, la poste, l’eau sont des exemples in vivo qui aboutissent inéluctablement à une inflation des coûts, une hypertrophie des projets, une explosion des tarifs.

B.Hamon feint l’incompréhension évoquant “l’hypocrisie“, J.M.Ayrault parle d’investissements structurels nécessaires. Ils en oublient l’essence du débat, celui du bien public, du progrès pour tous. Revenir à l’essentiel, l’électricité pour tous à un prix égal et démocratique. Dans ce dossier épineux, l’opposition fantoche qui a bien accompagné la libéralisation des services se trouve bien démunie pour peser sur le débat. Alors comme d’habitude, elle larmoie faussement.

Vogelsong – Port-Man – 10 juillet 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vogelsong 2657 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines