Magazine

La gestation

Publié le 21 juin 2009 par Venise19 @VeniseLandry
La gestationEnfin, je prends le temps par le collet pour lui dire de s’asseoir un moment avec moi afin que je vous donne un peu de nouvelle. Si je vous semble un peu débranchée ces temps-ci, ne vous fiez surtout pas aux apparences ! Bien au contraire, je n’ai jamais eu autant en tête, les commentaires, les sites, Internet, cette forme de communication qui continue de me surprendre par ses possibilités qui m’apparaissent presque infinies. Cette boîte à surprises de tous les possibles.
Beaucoup de mon énergie, et celle de Marc (et le webmestre Maxime) vont pour Le Pigeonographe, ce site sur lequel nous travaillons en chœur et avec cœur pour qu’il nous ressemble. On le désire en mouvance, interactif, joyeux, convivial. Dense par l’image et le mot. Vous pourrez bientôt visiter la galerie d’images de Marc, si tout va bien fin juin. Quant à moi, j’y tiendrais une chronique babillarde. Et un fanatique de BD aussi passionné que rigoureux tiendra une chronique richement documentée sur le 9e art. Toujours dans l’interactivité, autrement dit vous pourrez y laisser des commentaires comme dans un blogue.
Autre raison de mon silence des derniers jours, en soirée, je n’ai plus accès à mon ordinateur (fiston en ayant besoin) ce qui bouleverse un peu mes habitudes. Vous comprenez maintenant pourquoi je passe moins le mot. Je voulais vous le communiquer, vous exprimant par là que je ne m’éloigne pas. Je suis même tout près et peux vous revenir dans une couple de jours pour tout le plaisir de l’assiduité.
Je vous laisse sur ce petit paragraphe que je pourrais intituler « Stylo fertile » à l’idée assez mignonne et d’un beau vert tendre.
Je vous en ai déjà glissé un mot, il s’agit du stylo-passeport des Correspondances d’Eastman :
« Sa composition naturelle (amidon de maïs non transgénique) est certifiée par le BPIA (association canadienne de l’industrie des plastiques). Une fois le stylo utilisé, retirez la mine en tungstène du stylo. Ensuite, plantez le corps du stylo dans un pot de fleurs ou bien près d’une plante en pleine terre. Le stylo se décomposera sur une période d’environ 8 mois et servira de fertilisant à votre plante ! De plus, l’embout contient une semence de pin gris qui peut être plantée en pleine terre ».
Photographie ci-dessus : alan budney

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Venise19 3552 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte