Magazine Hockey

Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore

Publié le 17 juillet 2009 par Masterfuneral
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Scott Gomez (Pour Saku Koivu) : Malgré sa petite taille, il pourra remplacer Koivu avec efficacité. Il possède tout un talent de passeur, comme en témoigne sa fiche en carrière avec 578 points (148 buts et 430 passes) en 706 matchs. Le fait qu’il retrouve son ami Brian Gionta, cela pourrait l’aider à revenir parmi les bons centres de la ligue. L’an passé, il a connu une saison en dents de scie (58 points), en obtenant seulement 17 points en avantage numérique (3 buts et 14 passes), cela devrait augmenter cette saison. Il possède un bon leadership, car il a souvent été le meilleur joueur dans les séries au cours des quatre dernières années au New Jersey (23 points en 20 matchs) et New York (16 points en 17 matchs). Donc, sa venue fait de lui le centre numéro un de l’équipe et il devrait livrer la marchandise. Le seul petit hic avec lui, c’est qu’il commande un salaire de 8 millions cette saison. Avantage Gomez sur Koivu.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Mike Cammalleri (pour Alex Tanguay) : Un autre joueur avec un petit gabarit, mais qui va vite faire oublier les déboires de l’attaque de l’an passé, car il possède tout un talent offensif et une vitesse incroyable. Depuis le retour du lock-out, il a cumulé 264 points (118 buts et 146 passes) en 305 matchs. On peut dire qu’il a démontré une bonne constance et une bonne contribution au niveau des buts marqués. En prenant en considération qu’il n’a pas toujours évolué avec Iginla sur l’avantage numérique à Calgary l’an passé où il a obtenu 33 points (19 buts et 15 passes), cela pourrait s’avérer très prometteur. Combiné aux talents de Gionta, Cammalleri, Markov et Spacek, sur la première vague de l’attaque à cinq, il devrait pouvoir répéter les mêmes statistiques que l’an passé. Mais, est-ce qu’il a connu une très bonne saison dû au fait qu’il est devenu agent libre sans restrictions ? Avantage Cammalleri sur Tanguay.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Brian Gionta (pour Alex Kovalev) : Il est le petit joueur acquis par le Canadien par la voie des agents libres (5 pieds 7 pouces). Mais, selon les propos de Martin Brodeur, il n’a pas peur d’aller dans les coins pour aller chercher la rondelle. Cependant, son plus grand talent est qu’il est capable de marquer des buts et surtout sur l’avantage numérique. Comme en démontre sa saison de 2005-2006 avec une récolte de 48 buts et 41 passes, il avait obtenu pas moins de 34 points sur l’avantage numérique dont 24 buts et 10 passes. Depuis les deux dernières saisons, il n’a pas joué à la hauteur de son talent, avec un changement d’air et en retrouvant son ancien coéquipier, Scott Gomez, avec qui il a eu du succès. Il devrait retrouver sa touche de marqueur et obtenir au moins 30 buts, car sinon les partisans du Canadien ne seront pas tendre à son égard. Égalité entre Gionta et Kovalev.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Travis Moen (pour Tom Kostopoulos) : Il est un joueur de troisième trio, capable d’obtenir une vingtaine de points, de jouer robuste, de déranger l’adversaire et de défendre les siens. Il pourra apporter un soutien à George Laraque, au niveau du respect sur la patinoire. Il a prouvé dans le passé qu’il pouvait aider l’équipe en séries comme en 2007 où il avait obtenu 12 points (7 buts et 5 passes) en 21 matchs avec les Ducks. Il apportera une certaine stabilité sur le troisième trio et il pourra défendre avec efficacité tous les petits joueurs du CH. Avantage Moen sur Kostopoulos.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Jaroslav Spacek(pour Mathieu Schneider) : Depuis le retour du lock-out, il performe bien et donne sa part de points sur l’avantage numérique comme en témoigne sa fiche de 141 points (34 buts et 107 passes) en 281 matchs et a obtenu 74 points (16 buts et 58 passes) sur l’attaque à cinq. Donc, on peut dire qu’il peut obtenir facilement 40 points la saison prochaine et une vingtaine de points sur l’avantage numérique. Il est aussi efficace en défensive avec une fiche de +40 au cours des quatre dernières saisons. Ainsi, son acquisition fera vite oublier Schneider, mais le seul problème depuis le début de sa carrière ce sont les blessures. Sera t-il capable de jouer une saison complète ? Avantage Spacek sur Schneider.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Paul Mara (pour Mike Komisarek) : Il est une copie conforme de Komisarek, mais avec un talent offensif supérieur à ce dernier. Il a déjà eu deux saisons de plus de 40 points (42 points en 2003-04 et 47 points en 2005-06) avec Phoenix où il était le quart sur l’avantage numérique. Donc, si Spacek se blesse, il peut devenir une très bonne alternative sur l'avantage numérique. En plus, il est capable de jouer physique, de défendre ses coéquipiers et d’être efficace dans sa zone. Nul doute qu’il est une très bonne police d’assurance en cas de blessures et vient compléter très bien la défensive du Canadien. Avantage Mara sur Komisarek.
Analyse des nouveaux arrivants chez le Tricolore
Hal Gill (Pour Francis Bouillon) : il devrait apporter une grande sécurité pour les gardiens de but du Canadien. Les adversaires vont y penser deux fois avant d'aller se jeter sur eux. Il pourra apporter un support pour les petits joueurs qui sont nombreux dans l’équipe. Son défaut est sa vitesse, mais il a tout de même réussi à gagner la Coupe Stanley avec les Penguins. Égalité avec Francis Bouillon.
Vraisemblablement, Bob Gainey a réussi à améliorer son équipe, en rajoutant des joueurs plus rapides, plus jeunes, de la robustesse et une défensive beaucoup plus intimidante. L’avantage numérique sera beaucoup plus productif, bien entendu si la chimie se présente. Comme la plupart des partisans voulaient, Bob a fait le grand ménage et de façon assez satisfaisante avec des joueurs qui désiraient venir à Montréal. Bravo Bob !

Retour à La Une de Logo Paperblog