Magazine France

Berra_députée

Publié le 22 juillet 2009 par Malesherbes

Je vous entretenais l’autre jour de notre secrétaire d’Etat aux Aînés, victime d’infâmes calomniateurs. Faute de temps, je ne m’étais pas attardé sur un point de cette affaire, à savoir le fait que la CPAM concernée se serait abstenue de demander le remboursement des indemnités perçues indument. Si cette information est bien exacte, on ne peut que s’étonner de cette décision alors que nos gouvernants ne cessent de se déchaîner contre tous ces fraudeurs qui mettent à mal le budget de la Sécurité Sociale.

Ceci me conduit à une deuxième remarque. Il est certain que, tant de la part des praticiens de santé que de celle des assurés, il y a des abus et des fraudes. Il importe donc de lutter contre ces agissements et, contrairement à ce que l’on imagine, certaines caisses s’y emploient déjà. Mais même si de tels comportements contribuent au déficit de la Sécu, celui-ci a des causes beaucoup plus profondes. L’augmentation constante du chômage, la mise en préretraite de plus en plus précoce des salariés les plus anciens, la croissance du travail précaire, la stagnation des salaires, tous ces phénomènes diminuent les ressources de la Sécurité sociale. Dans le même temps, l’allongement de la durée de vie et les possibilités nouvelles de soins augmentent fortement les dépenses. Si l’on veut donc continuer à permettre à tous de se soigner convenablement, quel que soit leur niveau de ressources, il convient de réfléchir à de nouvelles sources de financement.

J’en reviens maintenant à cette chère Nora Berra en vous dirigeant ici,

http://www.dailymotion.com/video/x9orj9_rions-un-peu-avec-nora-berra_fun
une vidéo où vous l’admirerez interviewée à la veille des élections européennes. Vous pourrez constater quelle valeur a sa parole. En effet, après s’être engagée à siéger au Parlement européen, à peine élue, elle a démissionné pour accepter ce poste de secrétaire d’Etat. Mais, ce n’est pas encore là le plus grave. Dans cet entretien, en bon petit soldat UMP, elle lance une pique contre le PS, coupable à ses yeux de vouloir ramener notre SMIC au niveau bulgare. Cette malheureuse ignore sans doute ce qu’est un minimum. La présence d’un SMIC dans toute l’Union européenne est justement destinée à éviter un dumping du prix du travail dans certains Etats, chaque pays déterminant un SMIC selon son niveau de salaire et, sauf erreur de ma part, pouvant à son gré, choisir un montant plus élevé que la valeur minimum retenue, à savoir 60% de la valeur médiane des salaires dans le pays en question.

Je m’interroge sur l’origine de cette pique malencontreuse : une première hypothèse serait qu’elle a simplement voulu abuser le bon peuple avec un argument à la hussarde. Mais je crois plus sérieusement à une seconde : cette brave mère de famille, médecin ignorante du secret médical, conseillère municipale assidue à Lyon, est totalement incapable de comprendre ce qui peut se passer au Parlement européen.

Sa démission épargnera à la France la honte de l'y voir siéger. Mais infortunés Aînés ! 

Si le lien vers la vidéo ne fonctionne pas, voici son adresse :

http://www.dailymotion.com/video/x9orj9_rions-un-peu-avec-nora-berra_fun


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte