Magazine Bd

Les anciennes habitudes.

Par Pacco D

Je dessine uniquement sur la tablette graphique qui est accrochée à mon Mac.
Du scénario aux planches, rien n’est naturel, c’est du 100 numérique.

Ça a commencé, il y a près de deux ans, à la fin d’une de mes énièmes conversations téléphoniques avec Vince « Main Man ».
Nos sujets étaient invariablement, le dessin, les scénars, la BD et quand est-ce qu’on sera enfin édité, hein dis, hein ?
Mais cette fois avant de raccrocher Vince avait décidé d’innover avec un sujet totalement éloigné du centre de nos préoccupation principale.
Il avait lâche un « Hé, mec et si on se mettait à dessiner sur ordi, hein dis, hein ? »
…MMwoké pas si complètement éloigné que ça.

Dessiner sur ordi ?
À l’époque, c’était un vrai truc de dingue, un truc de ouf, du pur NTM.
Surtout qu’aujourd’hui, je sais que Vince avait lancé l’idée sans vraiment y croire.
Comme 99 % des dessinateurs qui peuplent cette terre, il était tout comme moi, trop attachés à ses bon vieux crayons, papiers, plume et pinceau.
Il faut que vous réalisiez l’esprit avant-gardiste et de pionnier qui règne dans le monde de la BD.
Il y a à peine dix ans, lâcher le crayon en bois pour le porte-mine, avait été vécu comme un véritable sacrilège par l’ancienne génération.
Sans compter que les traces d’encre laissées sur les doigts, par l’utilisation hystérique d’un pinceaux, ont toujours étés considérées comme des véritables marques de guerre.
Un véritables symboles de virilité pour toute une corporation.
Pour Vince et moi c’était aussi une manière de dire « Et oui poupée, je ne suis pas qu’un créatif de pub, j’ai une âme, je suis un dessinateur de BD !!! ».

Dessiner sur ordi !
À l’époque, je trouvais ça tellement en rupture avec les habitudes du monde de la BD, et tellement évident avec ce qui se passait partout ailleurs que j’ai foncé tête baissée.

Il m’a fallu près d’une semaine pour trouver une méthode de travail efficace sur illustrator et chercher un tracé qui se rapprocherait de celui du pinceau.
Et 15 jours supplémentaires pour m’habituer à la tablette.

Au bout de trois semaine tout ce que j’avais réussi à produire c’était un tracé qui faisait penser aux feutres fins et un style avec lequel je ne pouvais faire que du dessin simplifié.
Mais la méthode de travail était là et j’arrivais enfin à dessiner sur ordi.
En tout cas suffisamment pour produire le premier tome de Fucking Karma et dessiner sur mon blog…

Ce qu’il y a d’intéressant avec un outil, c’est que plus vous le maniez plus il vous aide à progresser, car aujourd’hui j’arrive dessiner réaliste et à avoir un tracé proche du pinceau…

Non en fait ce qu’il y a d’intéressant, c’est qu’en sortant de mes anciennes habitudes, en acceptant le changement, j’ai été obligé à voir les choses différemment, sous un angle complètement nouveau, et j’ai pu trouver une solution à mon problème d’édition.

Un autre truc intéressant, c’est que dès que je me mets à dessiner réaliste,
je fais un mec avec une épée…
MMMHHHHMMMM…
Y a un psy sur le réseau ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pacco D 27251 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte