Magazine France

Attention chien dangereux

Publié le 03 octobre 2007 par Frednetick

A l’évidence ce Eric Ciotti, tout droit venu de ses alpes-maritimes, est un chien dangereux. Un molosse du genre de ceux qui s’affichent en une des journaux et des hebdos, toutes babines dehors, la bave aux dents et l’oeil fourbe.
Le genre à découper une classe entière de maternelle au petit déjeuner et à dépecer un bébé en bas âge pour le quatre heure, une machine de guerre, un terminator canin.

La proposition de loi que ce monsieur semble devoir déposer - non encore enregistrée à l’assemblée ce matin cependant - vise à “interdire l’acquisition, la cession, l’importation, l’introduction et la détention des chiens de première catégorie. Les chiens appartenant à la deuxième catégorie passeront au sein de la première et seront donc obligatoirement stérilisés”.

Pourquoi donc une telle préoccupation? A moins d’habiter sur mars vous n’avez pas pu manquer les zoooorribles massacres d’enfants survenus ces derniers temps. Mort dans l’Oise, blessure dans la Marne, c’en est trop. Et le monsieur Tropico c’est Eric Ciotti.

Comme bien souvent un petit déluge de chiffres bien sentis font passer la chose pour évidente et les éventuels récalcitrants pour de dangereux extrémistes qui à n’en pas douter organiseraient volontiers des combats entre amstaff et fillette de 8 ans.

Voilà donc des chiens, ceux d’attaque - catégorie number one - , qui représentent 0.2% de la population canine mais sont responsables de 20% des morts et 2% des morsures. A l’évidence, une telle disproportion entre leur nombre et leurs méfaits mérite quelque sanction. Dans la logique actuelle de la droite française (du moins celle de l’assemblée, je ne peux me résoudre à croire que tous les gens de droite sont aussi bêtes que leurs représentants) on substitue le symptôme à la maladie. Faute de pouvoir éradiquer le chômage, on élimine les chômeurs des listings, faute de pouvoir résoudre le “problème” de la délinquance, on sort les actes délictueux de la comptabilité… Et faute de pouvoir agir sur les propriétaires de chiens (ben tient) on élimine les chiens.

J’ai dit éliminé? Parceque c’est bien cela que nous propose notre ami député. Vous êtes un heureux propriétaire d’un chien de 1ère catégorie? Désolé mais il va falloir le rendre pour que l’on puisse l’endormir gentiment.Attention chien dangereux

A l’évidence ce Eric Ciotti, tout droit venu de ses alpes-maritimes, est un chien dangereux. Un molosse du genre de ceux qui s’affichent en une des journaux et des hebdos, toutes babines dehors, la bave aux dents et l’oeil fourbe.
Le genre à découper une classe entière de maternelle au petit déjeuner et à dépecer un bébé en bas âge pour le quatre heure, une machine de guerre, un terminator canin.

La proposition de loi que ce monsieur semble devoir déposer - non encore enregistrée à l’assemblée ce matin cependant - vise à “interdire l’acquisition, la cession, l’importation, l’introduction et la détention des chiens de première catégorie. Les chiens appartenant à la deuxième catégorie passeront au sein de la première et seront donc obligatoirement stérilisés”.

Pourquoi donc une telle préoccupation? A moins d’habiter sur mars vous n’avez pas pu manquer les zoooorribles massacres d’enfants survenus ces derniers temps. Mort dans l’Oise, blessure dans la Marne, c’en est trop. Et le monsieur Tropico c’est Eric Ciotti.

Comme bien souvent un petit déluge de chiffres bien sentis font passer la chose pour évidente et les éventuels récalcitrants pour de dangereux extrémistes qui à n’en pas douter organiseraient volontiers des combats entre amstaff et fillette de 8 ans.

Voilà donc des chiens, ceux d’attaque - catégorie number one - , qui représentent 0.2% de la population canine mais sont responsables de 20% des morts et 2% des morsures. A l’évidence, une telle disproportion entre leur nombre et leurs méfaits mérite quelque sanction. Dans la logique actuelle de la droite française (du moins celle de l’assemblée, je ne peux me résoudre à croire que tous les gens de droite sont aussi bêtes que leurs représentants) on substitue le symptôme à la maladie. Faute de pouvoir éradiquer le chômage, on élimine les chômeurs des listings, faute de pouvoir résoudre le “problème” de la délinquance, on sort les actes délictueux de la comptabilité… Et faute de pouvoir agir sur les propriétaires de chiens (ben tient) on élimine les chiens.

J’ai dit éliminé? Parceque c’est bien cela que nous propose notre ami député. Vous êtes un heureux propriétaire d’un chien de 1ère catégorie? Désolé mais il va falloir le rendre pour que l’on puisse l’endormir gentiment.

Selon quelle logique cet homme bien sous tous rapports nous propse t-il cela? Elle est imparable, vous en jugerez. 0.2% des chiens responsables de 20% des morts, n’est-ce pas suffisant pour que l’on prenne des mesures, fussent-elles un tantinent extrême?

Remettons les choses à l’endroit, 20% des morts représentent semble t-il 5 personnes depuis l’an 2000.

Et non, 80.000 chiens ne sont pas repsonsables de 20% des morts, c’est 5 chiens qui sont responsables, nuance. Une nuance qui tient à un pourcentage, 0.006%, la part des chiens de catégorie 1 ayant été impliqués dans un accident mortel.

Ce joyeux drille se propose donc de faire passer la patte à gauche 80.000 chiens en raison des 5 méchants chienchiens qui n’ont pas été très gentils avec des enfants. On ne peut plus mesuré.

Rappellons avec gourmandise que l’alcool fait environ 45.000 morts/an en France, que 7.000 enfants naissent avec des malformations liées aux conduites alcooliques des parents et que le tabac est grosso modo responsable de 65.000 décés/an… Dans les deux cas, un persan à Paris pourrait s’étonner de voir l’Etat laisser ces deux dangers en vente libre pour les taxer.

Mais c’est pas pareil, ça rapporte de l’argent.

Quand on aura éliminé tous les chiens d’attaque et que des gens continueront d’être tués par des bergers allemands,des labradors, et même des teckels, on passera à la phase suivante, l’éradication pure et sipmle des chiens, avant que ne viennent les chats et enfin les hamsters dont nos députés ne mesurent pas encore bien le pouvoir de destruction et l’instinst de tueur. C’est fourbe un hamster.

Quant aux maîtres, ils courrent toujours.

Selon quelle logique cet homme bien sous tous rapports nous propse t-il cela? Elle est imparable, vous en jugerez. 0.2% des chiens responsables de 20% des morts, n’est-ce pas suffisant pour que l’on prenne des mesures, fussent-elles un tantinent extrême?

Remettons les choses à l’endroit, 20% des morts représentent semble t-il 5 personnes depuis l’an 2000.

Et non, 80.000 chiens ne sont pas repsonsables de 20% des morts, c’est 5 chiens qui sont responsables, nuance. Une nuance qui tient à un pourcentage, 0.006%, la part des chiens de catégorie 1 ayant été impliqués dans un accident mortel.

Ce joyeux drille se propose donc de faire passer la patte à gauche 80.000 chiens en raison des 5 méchants chienchiens qui n’ont pas été très gentils avec des enfants. On ne peut plus mesuré.

Rappellons avec gourmandise que l’alcool fait environ 45.000 morts/an en France, que 7.000 enfants naissent avec des malformations liées aux conduites alcooliques des parents et que le tabac est grosso modo responsable de 65.000 décés/an… Dans les deux cas, un persan à Paris pourrait s’étonner de voir l’Etat laisser ces deux dangers en vente libre pour les taxer.

Mais c’est pas pareil, ça rapporte de l’argent.

Quand on aura éliminé tous les chiens d’attaque et que des gens continueront d’être tués par des bergers allemands,des labradors, et même des teckels, on passera à la phase suivante, l’éradication pure et sipmle des chiens, avant que ne viennent les chats et enfin les hamsters dont nos députés ne mesurent pas encore bien le pouvoir de destruction et l’instinst de tueur. C’est fourbe un hamster.

Quant aux maîtres, ils courrent toujours.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frednetick 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines