Magazine Société

Mathématiques amusantes …

Publié le 04 octobre 2007 par Jlhuss
et gouvernementales ‌ ou les problèmes du professeur Darcos (et leurs solutions)

par Chambolle

/*Énoncé*/
A) Sachant que le Président de la République et son Premier Ministre (qui marchent main dans la main) demandent à leur ministre de l’Education Nationale de supprimer un nombre x de fonctionnaires (x doit tendre vers beaucoup).
B) Sachant, de plus, que, dans le même temps, le ministre doit :
1) éviter de trop énerver les enseignants, (il y a des élections locales dans six mois)
2) caresser les parents dans le sens du poil, (on vote en mars 2008)
3) donner aux journalistes, psycho-pédiatres consultants, experts et généralement à toute personne s’intitulant spécialiste ès questions d’éducation, un sujet permettant de remplir les pages débats des journaux de contributions, tribunes et autres courriers des lecteurs.
Première question :Comment le ministre va-t-il s’y prendre ?
Deuxième question : S’agit-il de développement durable ?

/*Solution*/

*Première question :*
Le ministre additionne le nombre d’élèves de l’enseignement primaire et du collège :
6 625 000 + 5 485 0000 = 12 111 000
Il divise par le nombre moyen d’élèves par classe soit 25 (et il se dit qu’il est généreux étant donné que c’est un peu moins) :
12 111 000 / 25 = 484 000
Il décide de retirer 2 heures de cours par semaine à ces 484 000 classes et l’annonce à la télévision (du coup l’objectif 3 est atteint). Le ministre, lui, fait une petite multiplication :
484 000 * 2 = 968 000
En une minute, 968 000 h d’enseignement viennent de passer à la trappe. Comment utiliser au mieux ce résultat ? Le professeur Darcos poursuit ses calculs : compte tenu des différents statuts, et parce qu’il faut bien choisir, il décide que le temps moyen passé par un enseignant devant les élèves est de 22 h. Il effectue la division suivante :
968 000 / 22 = 44 000
Le ministre soupire de soulagement : la suppression de ces 2 heures d’enseignement permet 44 000 suppressions de postes d’enseignants auxquelles il convient d’ajouter la disparition proportionnelle des personnels administratifs et de service subséquents soit, environ, 50 000 fonctionnaires en moins, le tout de façon presque indolore. M Darcos est tranquille pour les quatre ans qui viennent (cette année il devait supprimer environ 12 000 postes). Quant à ce qu’on enseignait pendant ces deux heures, une petite réforme des programmes – la 35° depuis 1970 – permettra de surmonter sans peine la difficulté. Certes il faut adapter au passage le slogan roi de la campagne présidentielle : les élèves travailleront moins pour que le gouvernement gagne plus. Mais seul le résultat compte et tous les objectifs sont atteints.

*Deuxième question *:
Oui il s’agit bien de développement durable. En effet, cette mesure génère d’importantes économies d’énergie : baisse du chauffage dans les établissements, suppression des transports scolaires, non-utilisation de l’éclairage électrique et coupure des ordinateurs, un jour supplémentaire par semaine … Les ours blancs, les morses et, plus généralement, les animaux de la faune polaire menacés par le réchauffement climatique peuvent joindre leurs remerciements à ceux que M. Borloo, pas fâché d’avoir UNE mesure concrète à annoncer au Grenelle de l’environnement, ne manquera pas d’adresser à son ami Xavier.

*Remarque :*
On disait que Monsieur Sarkozy voulait enterrer Mai 68, Xavier Darcos vient de prouver le contraire : dans son ministère, l’imagination est toujours au pouvoir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine