Magazine Internet

Moi… Accro à Facebook… Ben non…

Publié le 28 juillet 2009 par Thomadaneau

Facebook patchN’essayez pas de le cacher. Il faut bien qu’ils en aillent des gens comme nous pour que le temps moyen passé sur le site soit de 27 minutes (ce qui est énormément élevé). À travers cet article, je vais essayer de vous montrer pour quelles raisons je dois maintenant aller à des rencontres de F.A (Facebookois anonyme (bien évidemment, nous avons utilisé les évènements Facebook pour les créer)). Non, mais c’est vrai. Les réseaux sociaux ont envahi notre vie. Voici 4 petits exemples qui m’obligent à aller visiter le site le plus souvent possible:

  1. Pour le calendrier des fêtes des amis: Maintenant, depuis que Facebook est arrivé, il y a au moins 20 personnes qui me souhaitent Bonne Fête en cette journée spéciale comparativement à seulement quelques petits appels de grand-maman et ma tante Ginette! De plus, il m’offre des cadeaux! OK, ils sont virtuels, mais un cadeau est un cadeau. Et moi aussi, je peux faire la même chose. Très pratique lorsqu’on doit gérer 350 fêtes.
  2. Pour les différents évènements: Qui est-ce qui appelle maintenant ses copains pour planifier une soirée entre amis? Plus besoin de dire la même invitation un par un par téléphone pour inviter les gens. Facebook est là pour cela. En plus, si je n’ai rien à faire une soirée, une seule petite recherche et Bingo, je m’invite à un party et ma soirée est «booké». Bon, peut-être que je vais être avec des gens que je ne connais pas, mais c’est pas grave, ils seront mes amis sur Facebook après la soirée.
  3. Pour savoir la vie des autres: Photos et vidéos à la tonne! Je me sens un peu comme un espion, mais tout en pouvant éviter la prison. Je peux entrer dans la vie des gens comme bon me semble sans même que ceux-ci s’en aperçoivent. Je n’ai pas fait de recherche, mais le taux de voyeurisme doit avoir augmenté considérablement.
  4. Pour en savoir des choses que je ne savais pas sur moi: C’est vrai. Facebook est vrai une thérapie. Avec tous les questionnaires qui me permettent de dire que j’ai un esprit tordu la plupart du temps ou qui précisent mon orientation sexuelle, pourquoi payer l’aide d’une psychologue quand Facebook peut nous aider?

Grâce à ces petits exemples, j’ai voulu vous montrer l’envers de la médaille des réseaux sociaux, un aspect que je n’avais pas traité dans mes autres articles. En reprenant un slogan connu du Québec: Utilisez Facebook avec modération!

-Marc-André


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thomadaneau 368 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines