Magazine Blog

Et un jour naître

Par Frédéric Romano
- Les invités : Allez, souffle tes bougies !
- Moi : Pffffffffff !
- Les invités : Bravooo ! Bon anniversaire !!!
- Mon père : C’est pas en soufflant qu’il les a éteintes c’est en crachant !

Maman m’a dit que ce jour là, le ciel était bleu. Cela faisait quelques semaines qu’elle et Papa étaient en froid. C’était une dispute qui durait, l’une de celle qui aurait pu compter. Elle est descendu en plein après-midi dans l’atelier de mon père et l’a presque agressé verbalement. À coup sûr, elle voulait le provoquer. Elle l’aurait poussé à bout jusqu’à ce qu’il décide de prendre la porte, histoire de tester sa résistance et par la même occasion ses sentiments. Ces contrariétés auraient pu être décisives.

Mais c’était sans compter sur un troisième intervenant. Ce jour là, j’avais besoin d’air. On est pas des poissons après tout ! La douleur trop forte, Maman dit à Papa que s’il voulait jouer son rôle de mari, il ferait mieux de la conduire à l’hôpital. Mon père la regarda d’un air étonné et lui demanda ce qu’elle avait, là, tout à coup. Elle lui répondit froidement qu’il était évident qu’elle allait accoucher. Alors on peut imaginer la suite, mon père mettant à la porte les quelques clients qui attendaient patiemment leur tour, démarrant la voiture quelques secondes plus tard, grillant un, deux puis trois feux rouges… Moi je continuais mon petit bonhomme de chemin, vers le bout du tunnel, tenir, continuer. C’était un mercredi, le trois octobre, il y a vingt huit ans…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frédéric Romano 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines