Magazine France

Aubade : leçon n°1

Publié le 03 août 2009 par Gédécé @lesechogaucho

La holding Calida, propriétaire de la marque Aubade, célèbre pour sa lingerie fine et ses photos si agréablement suggestives, vient d’être montrée du doigt (si je peux m’exprimer ainsi) par le tribunal de grande instance de Poitiers, suite à son mépris des procédures de licenciement envers les salariés de Saint Savin (Vienne).

En effet, l’ordonnance du juge des référés a démontré que ladite société avait commis l’erreur de ne pas attendre la consultation en bonne et due forme du Comité d’ Entreprise avant de prononcer son plan de licenciement, ce qui le mettait dans « l’impossibilité d’exprimer un avis éclairé », alors que 78 % des effectifs du site (104 personnes) sont menacés d’une délocalisation en Tunisie. Cette consultation avait en effet été lancée par la holding la veille du départ en congés des salariés… Le cynisme consistant probablement à anticiper sur le dépassement de leur part du délai légal de contestation. A leur retour, il aurait en effet été trop tard…

Belle mentalité.

Et des médias préfèrent pourtant titrer sur la violence des séquestrations… Quid de la violence économique et sociale de tant et trop d’entreprises qui pratiquent un tel capitalisme sauvage ?

Résistance !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte