Magazine Coaching

Plaisirs de la chair

Par Christophefaurie

Ce film m’a fait penser à Contes cruels de la jeunesse. Ce n’est pas une coïncidence : ils ont le même réalisateur.

Dans les deux cas c’est la plongée dans l’abime de personnages maudits. Ça me fait penser au film noir américain de la même époque. Il paraît qu’il faut aussi voir l’influence de la Nouvelle vague.

Est-on trompé sur la marchandise : film japonais ou international ? Ou, image fidèle du Japon de l’époque : traditions violemment bousculées par les cultures étrangères ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte