Magazine Ebusiness

Témoignage d'e-commerçant : Philippe de Décomex

Publié le 30 juillet 2009 par Marcschillaci

Philippe, je le lis déjà depuis quelque temps, notamment sur son blog où il n'hésite pas à faire les éloges d'Oxatis, notamment suite aux Journées Oxygène ! Il vient nous parler aujourd'hui de sa boutique :dédiée à l'artisanat et à la décoration mexicaine : Décomex.

Marc Schillaci : Bonjour Philippe, pouvez-vous vous présenter ?
Philippe Delage :
C’est après un voyage au Mexique en décembre 1994 que j’ai créé ma première entreprise d’importation déjà sur Internet, mais c’est en 2001 qu’est né DECOMEX alors que je vivais au Mexique avec mon épouse Adriana qui est aussi ma collaboratrice. DECOMEX c’est tout simplement la DECOration du MEXique et surtout le nom était encore libre à l’époque.

Decomex

MS : Pourquoi vous-êtes vous lancé dans le e-commerce ?
PD : D’après mes amis, j’ai toujours été un original, décalé du monde, alors il était logique que je n’entre pas dans le moule de la vie ordinaire. Autodidacte, c’est le coup de foudre avec les artisans et l’artisanat mexicain qui m’a fait me lancer dans ce secteur. Ouvrir un magasin étant beaucoup trop onéreux je suis monté dans le train d’Internet sans trop y connaître ou comprendre grand-chose. J’apprends tous les jours, je n’en suis encore qu’un bébé !
Decomex-brasero decofinder
MS : Comment avez-vous connu Oxatis ?

PD : Mon premier vrai site Décomex est toujours hébergé chez un concurrent. J’ai peur de perdre son référencement, alors j’attends que ma boutique Oxatis se développe pour tout basculer. Pourquoi Oxatis ? Lorsque je pose une question au support de mon premier site le vendredi, j’ai la réponse le lundi. Lorsque je leur demande comment gérer des remises sur mon site, ils me disent de le faire manuellement produit par produit… Chez Oxatis, je me suis vu poser une question au support le dimanche a 23h30 et avoir la réponse avant minuit. Tout est tellement plus simple pour un néophyte comme moi qui ne connaît rien au HTML. Certes je ne connais qu’un pourcentage infime des possibilités qu’offre Oxatis car pour vendre en ligne, il faut se plonger dedans et je ne sais pas encore bien nager.
MS : Utilisez-vous les réseaux sociaux dans votre profession ?
PD : J’utilise un blog, Décomex blog,  Facebook et Viadéo mais j’avoue ne pas très bien maîtriser ces deux derniers éléments. Internet est vaste, y gérer une boutique est déjà assez compliqué, et il n’y a que 24h dans une journée. Néanmoins je peux dire que Viadéo m’a apporté de bons contacts que je n’ai peut être pas su bien concrétiser.
MS : Vendez-vous  vos produits en parallèle sur une place de marché, comme eBay ?
PD : J’ai vendu sur eBay et je vais m’y remettre. Il y a beaucoup de frais mais c’est porteur car  cela permet d’être vu par beaucoup de monde. Cela me semble indispensable au démarrage. C’est un investissement mais dans le cas d’un magasin il faudrait aussi faire de la publicité pour se faire connaître, eBay me semble un bon compromis de démarrage en attendant que la boutique se développe.
MS : Comment faites-vous parler de votre site ?
PD : C’est la ou le bât blesse, je pense que je n’utilise pas très bien les moyens à ma disposition pour le référencement de ma boutique. J’ai beaucoup à apprendre de ce coté-la. Je fais pour le moment des liens entre mes deux boutiques et mon blog simplement mais je sais que c’est très insuffisant. Je me suis procuré votre livre et espère y trouver des éléments concrets mais je pense aussi chercher un livre spécifique au référencement sur Internet, élément qui me semble indispensable.
Decomex-cancun jaune
MS : Des projets pour Décomex ?

PD : Je voudrais améliorer le visuel de ma boutique, son référencement, offrir plus de choix d’articles, des visuels en situation…

Je développe en parallèle une gamme de produits vendus par le biais de revendeurs et je suis en création d’une nouvelle boutique spécialisée sur le secteur Barbecue pizza, sans vente en ligne, simplement pour ramener les clients vers mes revendeurs en France. En fait je veux dissocier différents éléments de mon activité pour créer des micros secteurs. Je pense aussi ouvrir une boutique pour les produits personnalisés. Cela se fera petit à petit, ce que j’apprends pour la première me sert pour les autres.
MS : Pouvez-vous me décrire une journée-type ?

PD : Levé 7h, contrôle des emails, emballage commandes pour départ avant 16h (Colissimo). Déjeûner en famille et après-midi toujours a l’entrepôt, le soir sur Internet jusqu’à trop tard à essayer de comprendre comment ça marche tout ça !

MS : Quel est votre produit phare ?
PD : Aux particuliers par le biais des professionnels, sans aucun doute la cheminée poêle brasero pour le chauffage de terrasse et le barbecue. En direct aux particuliers, les luminaires dont la salamandre Chambord.
Decomex-salamandre
MS : Si vous aviez un seul conseil à donner à un futur e-commerçant, quel serait-il ?
PD : Trouver une niche, ne pas hésiter à se lancer, ne pas écouter ceux qui vous dissuadent de le faire (surtout votre famille) persévérer, persévérer et persévérer. Aux Journées Oxygène, j’ai rencontré des entrepreneurs sur des niches, des micros marchés assez denses pour en faire leur activité principale donc rien n’est impossible !
 MS : Quelque chose à rajouter ?
PD : La réussite est au bout du tunnel. Éclatez-vous et réussissez votre vie pour ne pas avoir de regrets plus tard. Il faut avoir des rêves et essayer d’en réaliser quelques uns. La vie sur terre est trop courte pour rester tout seul dans son coin. Le monde est immense, un train en fait le tour, la compagnie ferroviaire s’appelle Internet, montez dans le train maintenant, n’attendez pas l’occasion ou la chance, dites vous que la chance de votre vie c’est maintenant !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcschillaci 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte