Magazine Politique

Charles Favre : le candidat furtif

Publié le 05 octobre 2007 par Alain Hubler

Charles Favre : le candidat furtifCharles Favre est une personnalité connue – hélas – du parti radical. On ne peut pourtant pas dire que son passage au Conseil d’Etat vaudois ait été particulièrement apprécié. Ni des employés du service public auxquels il a imposé un nouveau statut, ni des clients de la BCV qu’il a particulièrement peu surveillée avant que le scandale du même nom n’éclate.

Depuis, Charles Favre s’est montré spécialement discret et effacé dans son nouveau rôle de conseiller national. Il s’est montré tellement invisible qu’il est en bonne voie de disparition derrière le leader ( !) du centre droit vaudois Guy Parmelin. Du coup, Charles Favre fait sa petite campagne dans le giron moelleux et tiède de l’UDC. Giron soigneusement entretenu par le sbire local de Ch. B. de M. grâce aux généreuses contributions en provenance de la capitale financière suisse.

L’ancien conseiller d’Etat est tellement en retrait qu’il en devient fantomatique, il est tellement effacé qu’il est en train de disparaître des écrans radar. La meilleure preuve de son invisibilité est son propre site Internet : consultez la page «Agenda» et vous verrez que Charles Favre est, et sera nulle part. Un véritable candidat clandestin.

Comment le patron du parti du centre qui a cupessé à l’extrême droite (PCCED) peut-il tolérer cela ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines