Magazine Football

Ligue 1 | MUC 72 - OL : L'analyse

Publié le 09 août 2009 par Dredge

Les statistiques du match (source : lequipe.fr)
Possession de la balle : 59.1% - 40.9 % en faveur de l'OL
Tirs : 8 pour Le Mans, dont 4 cadrés, 0 contrés
20 pour Lyon, dont 6 cadrés, 5 contrés
Corners : 3 pour le Mans, 11 pour l'OL
Fautes : 18 pour chacune des deux équipes
Les joueurs lyonnais
Le lyonnais du match : C'est Lisandro Lopez qui, sans contestation possible, obtient le titre du lyonnais de la rencontre. Hauteur d'une passe décisive et du but qui permet à Lyon de repartir avec un premier point précieux, l'international Argentin a su faire preuve, tout au long du match, d'une combativité, d'une disponibilité et d'un sens du jeu très prometteurs. S'il continue sur cette lancée, il ne tardera pas à convaincre les plus sceptiques de l'investissement conséquent fait par l'OL sur lui.
Le(s) meilleur(s) gone(s) : La prestation de Lisandro n'aurait été d'aucune utilité sans le match plein d'Hugo Lloris. Alors certes, il encaisse deux buts . Loin d'être fautif sur les deux buts encaissés, il permet par deux fois à l'OL de sombrer : Une claquette reflexe magistrale à la 24ème minute qui évite au Mans de faire le trou 2 à 0; Un face à face gagné contre Helstad à la 85ème minute qui permettra à l'OL de conserver toutes ses chances jusqu'au temps réglementaire.
Le(s) déception(s) gone(s) : A part Michel Bastos, hauteur d'un match convainquant, le Brésil n'était pas à l'honneur lors de ce Mans - Lyon. Cris, fautif sur les deux buts manceaux, n'a pas semblé au sommet de sa forme. Certes, le policier est connu pour être un diesel. Espérons juste qu'il monte rapidement en température pour les futures échéances européennes capitales de l'OL. Ederson lui a décu. Incapable de faire le lien entre le milieu de terrain et Lisandro, il n'a de plus jamais su trouver les intervalles, à un poste de milieu offensif axial qui pourtant est taillé pour ses qualités de dribbleur et de percussion.
La prestation lyonnaise
Le(s) point(s) négatif(s) :
- Une première mi-temps très décevante, condensée du pire des errances de l'an passé (une entente Makoun - Toulalan inexistante, un attaquant de pointe trop isolé).
- Un coaching frileux. Alors que tout le monde s'attendait à système à deux pointes en entrée de match, Claude Puel a voulu assurer avec un 4-2-3-1 au final décevant. Et quand l'OL devait presser, il fit rentrer Gomis à la place d'un autre élément offensif, au lieu de sortir un milieu défensif.
Le(s) point(s) positif(s) :
La force de caractère de l'OL, qui par deux fois est revenu au score à l'extérieur. Un duo Bastos - Cissokho effacé en première période (à l'image de tous les lyonnais) qui après la pause montra des choses intéressantes pour l'avenir.
La note du match : Alors oui c'était un match de reprise. Mais on s'attendait à beaucoup mieux offensivement et au niveau du jeu collectif, surtout au vue des derniers matchs amicaux de l'OL. Note : 4/10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dredge 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines