Magazine Asie

Pooja pour Neel

Par Antoinehl

Samedi matin, nous avons assisté à une cérémonie de bénédiction du fils d’un de mes collègues de l’agence.
Ce n’était pas, contrairement à ce que j’avais cru, celle qui avait pour but de lui donner un nom, le Namakaran Sanskar.

Le Namakaran Sanskar est organisé 10 à 12 jours après la naissance de l’enfant, et clôt la période post accouchement durant laquelle la mère et son enfant sont considérés impurs.
A cette date, la mère et l’enfant sont alors baignés séparément et habillés de vêtements neufs. Lors d’une bénédiction donnée par un prêtre, un peu d’eau est versée sur le crane de l’enfant en signe de purification. Puis le père du nouveau né chuchote le nom, choisit en fonction des horoscopes, quatre fois dans l’oreille droite du nourrisson.
A rapprocher avec les rites de la religions catholique et le baptême…

Mais le fils en question est né depuis deux mois, et même son père (il est vrai anglais et de se fait excusé) s’est trompé sur la raison de cette ‘Pooja’, ou bénédiction, qui visait à remercier les Dieux et bénir une fois de plus le petit Neel, puisque c’est son nom.

Ce sont les grands parents du coté du père qui recueillent la bénédiction, au début avec l’enfant, puis sans lui. Les grands parents maternels attendent derrière, avec les parents.

J’ai pris cette petite vidéo sur le vif, écoutez bien le prêtre, c’est assez rare, il explique le sens de ce rite.

A noter que, comme pour toutes les cérémonies ici, les gens entrent, sortent sans se préoccuper de ce que dis le prêtre, et que les conversations vont bon train, entre les téléphones portables et les enfants turbulents.

Bon lundi à tous !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoinehl 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte