Magazine Politique

Nicolas Sarkozy à la hausse

Publié le 10 août 2009 par Exprimeo
L'incident de santé a humanisé le Chef d'Etat qui, aux yeux de l'opinion, ne peut être ni coupable de prendre soin de lui ni coupable de consacrer trop de temps aux affaires d'Etat. La présidence a bien géré l'épisode de l'incident de santé. Le dernier sondage témoigne d'une poussée du Chef d'Etat qui équilibre les deux tendances de l'opinion, bonnes et mauvaises opinions. La raison est simple : la cohérence de l'opinion. Dans la logique actuelle du culte du corps et de soi, l'opinion ne peut sanctionner le Chef d'Etat au moment même où elle constate les effets manifestes d'une musculation intensive grâce aux photos de la presse people. Pour le reste, le surmenage est lié aussi pour partie à l'énergie consacrée aux affaires d'Etat. L'incident n'est donc ni effet d'âge ni de fragilité. Il a humanisé le profil présidentiel. Ce dernier récolte les fruits d'un évènement qui a été géré avec beaucoup d'efficacité.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines