Magazine Finances

Buffett = Madoff ?

Publié le 10 août 2009 par Christophefaurie

Un article explique de W.Buffett vient de vendre pour 4,9md$ de produits dérivés. Il s’agit d’un pari sur des indexes, qui peuvent lui faire perdre de l’ordre de 35,5md$, dans 10 ans. Il aura alors 88 ans.

J’ai déjà vu passer un billet de ce type, il y a quelques mois, mais n’ayant pas réagi à temps, je n’ai pas réussi à le retrouver. La présomption que j’en ai tirée est la suivante : W.Buffet a trouvé un moyen élégant de lever d'énormes fonds. Il vend des produits dérivés sur tout et n’importe quoi, à très long terme. Du coup, il récupère énormément d’argent, qu’il peut investir dans des acquisitions. C’est sûrement un excellent investisseur, mais, surtout, il a réussi à expédier le risque après sa mort. Il a construit sa fortune à crédit. Mais un crédit qu’il a de fortes chances de ne jamais payer.

C’est à creuser. Mais il y a probablement derrière tout ceci quelque chose de l’âme de l’Amérique. L’Américain veut faire fortune, et il a trouvé un moyen pour cela : prendre énormément de risques, et les faire porter par quelqu’un d’autre. La société américaine (et mondiale), dans le cas de Goldman Sachs ? La postérité dans celui de Buffett ou Madoff (s’il avait réussi à tenir la distance, ou avait vécu moins vieux) ?

Bien sûr, ça ne réussit pas à tous les coups, mais que pèsent, pour un Américain, quelques années de prison ou de discrédit par rapport à des décennies au firmament de la richesse mondiale ? D’ailleurs, peut-il envisager que sa bonne étoile l'abandonne ?

Compléments :

  • W.Buffett a appelé les produits dérivés des armes de destruction de masse. Ce qui montre qu'il est conscient d'adopter une stratégie à très haut risque.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines