Magazine

Ladybird's land

Publié le 21 juin 2009 par Ptitechoco
Ladybird's land
Le 26 juillet sera le jour du grand déménagement.
Finalement, pas de déménageurs, ça coûte vraiment trop cher donc mon choco, mon papa et mon frère (+ un copain de mon choco peut-être) seront les gros bras de la journée! ^^
Je suis plus qu' heureuse d'aller vivre dans ma petite maisonnette mais un brin nostalgique de quitter cet appart malgré les points négatifs qu'il possède. J'ai cru pendant un moment que Bordeaux était ma ville quand même... Mais je n'est pas vécu dans le bon quartier je crois... Le quartier est vraiment chouette mais je ne supporte pas la population qui y vit. Les bobos à mèche irrespectueux, j'en peux plus! Là où je vais les gens sont plus "simples" et ça me correspond mieux...
Dans deux semaines déjà, je n'y vivrai plus (et oui c'est les vacances!) et ça me fait drôle. De toute façon, ça m'a toujours fait une sensation étrange quand je quittais mes différents "nids"...
Malgré toute cette nostalgie, j'ai hâte de m'installer dans la ville de la coccinelle!
L'état des lieux, c'est le le 1er août et après je vais tout bien installer (j'ai commencé à faire des plans gribouillés sur les cahiers pendant que je rêvasse lorsque mes élèves bossent hihi).
Ladybird's land
Pourquoi ville de la coccinnelle?
Parce que c'est la coccinelle est l'emblème de la ville de Gujan -Mestras (bravo au collègue anonyme et à Ladybird's landPam d'avoir trouvé mais bon ils y habitent c'est normal ^^).
Et pourquoi une coccinelle ? C'est toute une histoire, une légende même : il y a longtemps, très longtemps à Gujan et Mestras, un mal inconnu s'attaquait aux vignobles et aux champs. Impossible d'en venir à bout ! Après une grande réunion auprès du Curé, ce mal, c'était Lou Barbot qui en patois désignait un hanneton, un doryphore, un coléoptère ou une coccinelle. Une messe en plein air fut dite et fit rire tous les gars des alentours. Tant et si bien que chaque fois que les habitants de La Teste ou d'Arcachon croisaient un Gujanais, ils l'interpellaient en riant "Lous Barbots !". Lou Barbot devint alors le surnom des Gujanais.
Après la 1ère Guerre Mondiale, le Maire décida que Lou Barbot (la coccinelle) devienne l'emblème de la ville. On retrouve donc cette coccinelle porte-bonheur sur les armes de la commune, etc.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptitechoco 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte