Magazine Asie

Portrait d'une bloggeuse du quebec

Publié le 10 août 2009 par Recrrr
Portrait d'une bloggeuse du quebec qui aime la Chine.
sophie de cyberpresse
Portrait d'une bloggeuse du quebec"je suis une grande «shoppeuse». Mes amis savent que je préfère désherber le jardin plutôt que de subir le supplice du centre commercial. Aussi, quand je m’y résigne, par nécessité, j’achète vite et beaucoup, pour ne pas avoir à y retourner. Ce qu’on ne peut pas faire au marché de la soie.

Dans ce vaste bazar sur 5étages, il n’y a aucune étiquette sur la marchandise. Le prix est à la gueule du client.

Avec ma tête de Nord-Américaine, la vendeuse commence les négociations à 10 fois le prix (sans exagération). Il faut marchander fort et longuement, menacer de partir, puis partir, sinon on se fait arnaquer, disent les pros. Le sens de l’humour est aussi un gros plus.

Certains aiment ce jeu. Moi, je déteste franchement. Je m’explique mal que des gringos qui paient leur bière 70 yuans dans un l’hôtel quatre étoiles cassent une vendeuse pour payer leur cravate en soie 10 yuans au lieu de 12 yuans. C’est la différence entre 1,41$ et 1,69$ !

Je ramène donc plein de petits trésors que j’ai payés «trop» chers dans ma nouvelle valise rouge. Des cravates de soie, des souliers pour bébés, des pulls, des ailes de papillons pour ma petite princesse, etc.

Je ramène aussi un paquet de beaux souvenirs. Je vous en parle parce que, à lire certains de vos commentaires, vous semblez croire que je considère la Chine de haut, ce qui est archifaux.

C’est vrai que je déteste, dans l’ordre et le désordre :
* la pollution;
* le trafic;
* l’absence de vraie liberté d’expression;
* le sort réservé à nombre de bébés filles, surtout en campagne, en raison de la politique de natalité restrictive;
* les raclements de gorge tonitruants et tout ce qui s’en suit;
* l’absence de bulle et d’espace minimum vital.

Mais j’adore :
* me perdre dans le labyrinthe de sentiers du Palais d’été de Beijing ;
* la gentillesse et l’humour des Chinois ;
* les chauffeurs de taxi qui sortent leur petit manuel des Jeux Olympiques pour pratiquer quelques mots d’anglais aux feux rouges ;
* la nourriture chinoise dans à peu près toutes ses déclinaisons, dont le spaghetti de méduse qui horripile ma fille, même si je ne mangerais jamais de chien (du moins, consciemment…) ;
* l’architecture éclatée de Shanghai et, de plus en plus, de Pékin;
* l’énergie folle qui se dégage des mégalopoles, qu’on ressent dès qu’on descend de l’avion ;
* Ce sentiment que tout est possible, qui s’est perdu depuis trop longtemps au Québec."

magnifique description de la Chine...
Amour Chine,
Le blog qui vous fait partager sa passion pour la Chine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Recrrr 4125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog