Magazine En France

Quelle pêche pour un dernier jour !

Publié le 10 août 2009 par Lesbottieres
    Jeudi 09 Juillet 2009 - 14ème jour...  (et vendredi 10 juillet)   Il est énorme ! C'est un mérou. La lutte pour le sortir de l'eau fut épique mais ma patience et ma persévérance sont récompensées. Il faut dire qu'il peut atteindre les 100 kg pour 2 mètres de longueur ! Bon, j'exagère un peu, le mien fait dans les... 50gr !  :-))        "mon" mérou   Magnanime, je le rejette à l'eau !   Nous sommes à la pêche à la ligne dans le delta du Saloum, le long de la mangrove. Nous taquinons la dorade, la carpe, la truite... et le mérou, sous un soleil de plus en plus éclatant. A bord de la pirogue, cinq Français et deux Sénégalais. Le Sénégal bat la France à plate couture 20 prises à 4, dont certaines de taille imposante (je ne parle pas de la mienne...)       Les plus beaux spécimens nous sont servis au déjeuner de ce midi, cuits au barbecue. Un régal bien sûr, on ne peut plus frais.     un troupeau traverse le delta pour aller paître sur une île voisine     L'après-midi est déjà bien avancé quand nous quittons la table. Possibilité de monter à cheval ou de se balader en calèche pour cette dernière demi-journée : pas d'amateur. L'attention se reporte plutôt sur le marché artisanal local pour effectuer quelques derniers achats. C'est l'heure également d'un premier bilan de ce circuit : les notes et les commentaires sont nettement positifs. La qualité du personnel accompagnateur, la variété des visites et des découvertes faites pendant cette quinzaine et la beauté de ce merveilleux pays qu'est le Sénégal y sont pour beaucoup ; et je ne parle pas de l'accueil et de la gentillesse de ses habitants !   Demain, il ne nous reste plus qu'à rejoindre Dakar en matinée  et à nous envoler pour Paris. On nous avait dit "les difficultés de circulation à Dakar sont énormes, pire qu'en région parisienne". Je confirme. Trafic infernal ! Plusieurs heures pour accéder à l'aéroport. J''avais bien une solution pour les éviter, c'était de ne pas rentrer en France. Personne n'a voulu m'écouter...      Les photos de cette deuxième partie de circuit dans l'album à venir "de Wassadougou à Dakar"     Réponse aux questions du billet précédent   La fleur et le fruit qui se touve en dessous proviennent du baobab, arbre emblématique du Sénégal. Le fruit du baobab est également appelé "pain de singe"     Quant à la dernière photo, il s'agit bien d'une pomme de cajou. La partie charnue du fruit est particulièrement délicieuse en confiture et l'excroissance à la base de ce fruit est bien la "noix de cajou" que l'on retrouve dans nos recettes ou sur le plateau d'amuse-gueule pour l'apéritif. L'arbre s'appelle l'anacardier.            

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesbottieres 195 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines